Châtelet: travailler avec du matériel local pour lutter contre la maladie d'Alzheimer

Muriel Godefroid explique le maniement des coussins sensoriels à des patientes
Muriel Godefroid explique le maniement des coussins sensoriels à des patientes - © rtbf.be - Christine Borowiak

Des kits de stimulation sensorielle pour les patients atteints d'Alzheimer sont proposés aux pensionnaires de la maison de repos et de soins Pierre Paulus à Châtelet. Le principe existe déjà ailleurs mais, ici, ce sont des couturières d'une asbl locale qui ont créé les tapis et coussins que les malades touchent et palpent ensuite au cours d’un exercice qui leur permet de réactiver leur mémoire.

Muriel Godefroid, la responsable démence de la maison de repos, explique : "Une personne qui a une maladie dégénérative déconstruit sa neurologie et donc l’idée c’est d’essayer de réactiver quelques stimuli. On pourrait appeler ces outils des tapis de réveil."

Une dizaine de tapis de réveil d’un mètre sur un mètre de couleurs et de matières différentes conçus par Cristina de la Rocha et son équipe de l’asbl " Rezippons la terre ". Les couturières ont utilisé uniquement des tissus et des objets de récupération : "Ici les poches c’est des poches de jeans. Là c’est une petite peluche qui allait être jetée à la poubelle. Ici, c’est des anneaux en plastique. C’est un vieux collier. Mais vous voyez même les détails de l’attachement sont très solides. Ca ne va pas se détacher, c’est bien réfléchi."

Ces tapis sont proposés aux patients les plus atteints par ces troubles neuro-dégénératifs une fois par jour et ils sont encadrés par l’équipe médicale. Et les réactions sont très variées comme le confirme Muriel Godefroid : "Le fait juste de toucher et de balader la main sur le tapis, c’est une petite réaction mais c’est une réaction. Maintenant d’autres sont beaucoup plus explicites et beaucoup plus expressifs dans leurs émotions."

Des émotions, des mouvements et des gestes qui ramènent, même brièvement, ces personnes dans le présent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK