Châtelet : les riverains de la "rue oubliée" devront attendre jusqu'en 2022

Les habitants de la rue de la Roche aux Corneilles à Châtelet n’en peuvent plus. Depuis près de 20 ans, leur rue, utilisée comme raccourci par de nombreux automobilistes, attend désespérément d’être asphaltée. Car la rue n’est faite que de cailloux et de trous. C’est invivable pour les riverains et, même si la situation évolue, ils devront encore attendre avant d’avoir une voirie digne de ce nom.

Le point de départ, c’est la faillite de la société qui a construit un lotissement dans ce chemin de terre à l’époque. Elle devait ensuite réaliser la route. Ce qu’elle n’a jamais fait. Et, depuis, les habitants vivent avec.

Jusqu’ici, la commune ne pouvait pas intervenir dans ce chemin vicinal mais le cadastre vient d’être changé. La commune pourra ainsi asphalter la portion de la rue abandonnée par l’entrepreneur en faillite. Mais ce ne sera pas pour tout de suite. Clément Rosseel, porte-parole de la commune de Châtelet, explique : "Tout ce qui est égouttage, tout ce qui est impétrants n’est pas fait. Ce sont des aspects qui doivent être pris en compte et forcément, si on doit refaire cette route, cela a un coût qui devra forcément passer par un plan d’investissement communal et nous avons bouclé le plan d’investissement jusqu’en 2021 maintenant. Donc on devra forcément attendre après cette date."

On l’aura compris : les riverains devront donc attendre au moins jusqu’en 2022 et le nouveau plan d’investissement de la commune devra lui trouver les centaines de milliers d’euros nécessaires pour asphalter ce petit tronçon de la rue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK