Châtelet: l'athénée Magritte va interdire les signes religieux

Depuis une semaine, la conversation numéro un dans la cour de récréation de l'athénée Magritte, c'est l'interdiction prochaine du port de signes religieux comme le voile. Le thème a d'ailleurs amené certains élèves à se rassembler plusieurs fois pour manifester leur désaccord. C'était le cas ce lundi aux alentours de 12h30.

Ces jeunes ne représentent qu’une minorité des 450 élèves de l’athénée, mais sont bien décidés à se faire entendre. Pour la plupart de confession musulmane, ils n’acceptent pas qu'on puisse leur imposer ce genre de règles. "On limite notre liberté d'expression", nous confie une des manifestantes.

Le préfet des études nous explique que "cette décision a été prise depuis plus d'une année déjà. Un laps de temps qui devait permettre à tous pour de s’adapter à la situation". Selon lui, ce changement est nécessaire.

Au sein de l’école, il y a aussi des élèves qui soutiennent la décision de la direction. Qui a tort ? Qui a raison ? Chacun a ses propres arguments. "Une croyance, c'est quelque chose qu'on doit porter à l'intérieur et non à l'extérieur", nous raconte une autre élève.

À l’heure actuelle, c’est à l’établissement scolaire d’autoriser ou non que les élèves portent des signes religieux… À l’athénée Magritte de Chatelêt, la direction ne compte pas revenir sur sa décision.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK