Charleroi: une solution pour les travailleurs impayés du chantier Rive Gauche

Les âpres négociations on duré toute la journée de jeudi
Les âpres négociations on duré toute la journée de jeudi - © rtbf.be - Hugues Decaluwé

La cinquantaine de travailleurs qui ont bloqué le chantier du futur centre commercial Rive Gauche, à la ville basse de Charleroi, vont reprendre le travail.

Après une nouvelle journée assez tendue ce jeudi, ils ont finalement reçu des garanties en fin de journée. Ces Albanais, Kosovars, Roumains ou encore Egyptiens n'étaient plus payés par un sous-traitant depuis des mois. Ce qui représentait un montant total de 500 000 euros. Le consortium Valence-Duchène, à la tête de ce chantier, devrait rapidement verser ces arriérés aux travailleurs. C’est en tous cas ce que confirmait jeudi soir l'Auditeur du travail Charles-Eric Clesse : " Il y a des garanties parce qu’il y a des montants qui ont été transférés d’Italie sur des comptes de tiers d’avocats ici en Belgique pour garantir un premier paiement. N’oublions pas qu’il y a à peu près un demi-million d’euros d’arriérés qui était dû à ces gens. Et donc, on a déjà pu ici dégager la somme de 200 000 euros. Donc on a avancé fortement dans ce dossier en tous cas au niveau de la régularisation des salaires. "

Il faut préciser enfin que l'Auditeur du travail, Charles-Eric Clesse, a bien précisé qu'en marge de ce qui s'est passé autour du paiement de ces arriérés, le dossier judiciaire, lui, suivait son cours et qu’il ne s’arrêtait pas avec la solution financière qui a été trouvée.

Enfin, par solidarité avec les ouvriers qui reprendront bientôt le travail, on a appris ce vendredi matin qu’un restaurateur carolo avait décidé de leur offrir le repas de midi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK