Charleroi: une équipe mobile de psys pour les personnes en détresse suite à la crise sanitaire

Le nouveau comité de concertation de ce vendredi va se pencher sur la suite du plan plein air et, notamment, la fin de " la bulle de quatre ".

De quoi renouer les liens sociaux qui nous ont tant manqué. Dans des publics plus précarisés, on remarque que le confinement a augmenté les détresses psychologiques. A Charleroi, le Centre Public d’Action Sociale, CPAS, a d’ailleurs décidé de s’attaquer à ces effets désastreux de la crise sanitaire.

Quatre psychologues viennent d’être engagées et Nicole Santarone en fait partie. Elle nous explique quel type de demandes d’interventions arrive sur son bureau et nous cite un exemple bien concret : "Un jeune homme qui s’est séparé de sa famille et a pris son autonomie justement au début du confinement. Et donc, malheureusement, c’est venu compliquer les choses. Donc il se retrouve très fort en détresse, très fort isolé. Et cet isolement se renforce encore plus et donc il a vraiment du mal à sortir de ça, à sortir de chez lui. Alors qu’il doit entrer en activité, il doit suivre une formation, il devait être en stage et il a pris des certificats médicaux pour justifier de son absence de stage. Donc il a vraiment besoin de cette aide pour sortir de chez lui et je pense qu’on pourra vraiment l’aider à ce niveau-là."

Et si on insiste sur le côté mobile de ces psychologues, c’est parce que, souvent, pour un allocataire social, se déplacer est très problématique.

L’équipe des psys mobiles est joignable par téléphone au 071 26 79 70, de 09h00 à 17h30 les jours ouvrables mais aussi par courriel à l’adresse : cellule.epm@cpascharleroi.be.

Archives JT du 28/11/2020 - Covid : la santé mentale usée par la deuxième vague

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK