Charleroi: un prévenu menace un avocat en pleine audience du tribunal correctionnel

Illustration
Illustration - © Belga - Virginie Lefour

Un prévenu, comparaissant ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Charleroi, a agressé l'avocat de la partie civile en pleine audience. Le prévenu était poursuivi pour des coups sur son ex-compagne au sein du palais de justice de Charleroi en 2014 à la suite d'une audience du tribunal de la famille. Ce vendredi, le corps de garde a été requis et le procès a pu se poursuivre mais un dossier de menaces sera ouvert par le parquet.

Selon le parquet, après sa comparution en 2014, l'intéressé avait porté un coup de tête à son ex-compagne. Et l'amie de l'époque de l'agresseur avait également tiré les cheveux de la victime avant de lui cogner la tête contre une borne d'incendie.

Ce vendredi matin, comparaissant sans avocat, le prévenu a déclaré avoir été agressé par la victime et "l'avoir repoussée de la tête, sans impact". Il a également expliqué que celle-ci avait organisé des représailles et fait briser toutes les vitres de sa voiture après les faits.

Lorsque le jeune avocat Me Huwart, qui plaidait pour la première fois, a pris la parole pour la partie civile, le prévenu s'est énervé et s'est avancé vers lui, l'air menaçant. Il a également tenté de s'emparer d'une corde avant de quitter la salle. Le corps de garde a été appelé par le parquet et le calme est revenu. Un dossier de menaces sera ouvert par le Ministère public suite à ces faits.

Les débats ont repris et la partie civile a finalement requis 5.000 euros de dommages pour la victime. Le parquet, qui s'est basé sur trois déclarations de témoins et les images de vidéosurveillance du palais de justice, a requis un an de prison avec sursis éventuel pour le prévenu, déjà connu de la justice. Il a également demandé une peine de travail pour sa compagne de l'époque.

Me Deprez, qui défendait cette dernière, a plaidé la légitime défense et, à titre subsidiaire, la provocation. Selon l'avocate, c'est la victime qui a agressé les deux prévenus en premier lieu. Jugement le 22 décembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK