Charleroi: trois ans de prison ferme pour un proxénète violent de 19 ans

Le palais de justice de Charleroi
Le palais de justice de Charleroi - © Google Street View

Le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné, ce jeudi, un dossier d'exploitation de la débauche et de coups et blessures à charge d'un jeune toxicomane. Agé de 19 ans et déjà en récidive, le prévenu forçait sa compagne à se prostituer et la battait lorsqu'elle ne lui ramenait pas assez d'argent. Il écope de 3 ans de prison ferme.

C'est en 2016 que Juan C. a rencontré la jeune femme, toxicomane comme lui. Vivant dans une tente près du parking des TEC à Charleroi, le prévenu a rapidement forcé celle-ci à se prostituer. Particulièrement violent, il n'hésitait pas à la rouer de coups lorsqu'elle ne ramenait pas suffisamment d'argent. Il lui arrivait également de manger devant la victime affamée sans lui laisser une seule miette.

Un dossier à charge de Juan C. a été ouvert à Charleroi sur base de deux sources: la famille de la victime qui s'inquiétait de son sort et d'autres prostituées du quartier qui avaient remarqué les nombreux hématomes sur le corps de la jeune femme. Le 5 novembre dernier, alors qu'il végétait dans une chambre d'hôtel, Juan C. a obligé sa compagne à lui ramener 200 euros, puis encore 100 euros supplémentaires. Mécontent du rendement de la victime, il l'a à nouveau tabassée au point de lui fracturer la mâchoire. La victime à continuer à "travailler" jusqu'à ce qu'une autre péripatéticienne ne finisse par appeler les secours.

Selon le parquet, le prévenu n'a aucun respect pour la vie humaine et se moque de la justice qui l'a déjà condamné à cinq ans de prison avec sursis pour des faits similaires, alors qu'il n'avait que 18 ans. Cette fois, le ministère public a requis cinq ans de prison ferme mais le tribunal ne l'a condamné qu'à une peine de trois ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK