Charleroi: trois ans avec sursis pour une culture de cannabis coûteuse en énergie

Culture de cannabis : illustration
Culture de cannabis : illustration - © Zone de police Aiseau-Presles Châtelet Farciennes

Un habitant de Gerpinnes a écopé ce lundi de trois ans de prison avec sursis devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Il a avoué avoir cultivé du cannabis dans son habitation. Le juge a également ordonné la confiscation de 36 000 euros et le versement de 47 360 euros au distributeur d'énergie Ores.

Le prévenu a avoué avoir commencé à cultiver des plants de cannabis dès 2008. Et cette culture s'est particulièrement intensifiée en 2011. La société de distribution d'énergie Ores s'en est inquiétée quand ses services ont constaté une consommation anormale dans le quartier qui les a conduits chez l'intéressé. Ils ont relevé que le scellé du compteur avait été trafiqué. Un dossier avait donc été ouvert au parquet et, lors de la perquisition, les enquêteurs ont saisi 24 lampes de 600 watts.

Pour la partie civile, qui réclamait 79 000 euros, le prévenu a trafiqué le compteur et l'a ralenti afin de diminuer sa consommation. Les achats de matériel spécifique en attestaient même si la culture s'organisait pour partie en tarif de nuit pour tenter d'en réduire le coût. Le préjudice subi a été calculé en tenant compte de l'appareillage électrique classique utilisé ainsi que du dépassement de consommation constaté et imputé à cette plantation illégale.

Pour sa part, la défense a contesté le préjudice réclamé, faute de disposer d'un calcul probant de la part d'Ores, à la fois juge et partie. De plus, selon Me Donatangelo, rien ne prouve que toutes les lampes saisies aient été utilisées et aient donc contribué à cette consommation. Il a plaidé l'acquittement pour le vol d'énergie.

Ce lundi, le tribunal a reconnu les préventions établies en limitant la période infractionnelle, rien ne pouvant être démontré avant janvier 2011. Le prévenu a finalement écopé de trois ans de prison avec sursis pour ce qui excède la détention préventive. Il devra aussi payer 6 000 euros d'amende, avec sursis également.

Le juge a par ailleurs ordonné la confiscation de 36 000 euros ainsi que le versement de 47 360 euros à la partie civile Ores.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK