Charleroi: Thierry Geerts, patron de Google Belgique, soutient les formations de Charlewood

Illustration
Illustration - © FILIP DE SMET - BELGA

Dans quelques jours, les premières formations de Charlewood vont commencer dans les locaux de la RTBF Charleroi. Charlewood, c’est un espace de formation digitale créé par les fondateurs de Molengeek à Bruxelles avec l’appui de la RTBF. Cet univers numérique a pour ambition de permettre aux amateurs, jeunes ou pas, de développer leurs compétences digitales et de lancer de vrais projets professionnels.

L’initiative est soutenue par le patron de Google Belgique, Thierry Geerts, qui était en visite l’autre jour à Charlewood. Pour lui, "Il faut absolument faire bouger la Wallonie. Il y a un besoin de renouveau. Et il y a le digital qui offre cette possibilité de renouveau. De se réinventer et donc de créer un dynamisme wallon. Maintenant, ça ne se passe pas du jour au lendemain. Ça passe par un écosystème, ça se passe avec des connexions de jeunes, par le fait de connecter la RTBF avec Molengeek qui a vraiment prouvé qu’il savait se connecter avec un vivier local d’origines différentes mais qui permet d’avoir un énorme dynamisme. On a suivi Molengeek dès le début avant que ça ait le hype actuel parce qu’on aime bien cet élément d’intégration du digital. Pour intégrer les gens, les jeunes qui sont parfois considérés par d’autres comme perdus pour la société. Et puis il s’avère que, au contraire, ce sont eux qui créent le dynamisme de la société. Et on avait fait un atelier digital il y a quelques années à Charleroi avec Google et on avait ressenti que ça vibrait bien. Beaucoup de Wallons pensent que le digital va tuer l’emploi alors que c’est exactement le contraire. C’est en relevant le tissu industriel qu’on crée de l’emploi et, aujourd’hui, il y a quand même 25 ans qu’on est dans le monde digital. Et il y a quand même plus d’emplois aujourd’hui qu’il y a 25 ans. Il y a 25 ans on était en pleine crise, il ne faut pas l’oublier. Et donc oui c’est un créateur d’emplois mais aussi un créateur de réintégration de telle sorte que les gens, les jeunes mais aussi ceux qui ont peut-être un peu raté leur carrière peuvent se réengager sur le digital qui est moins compliqué que le monde informatique précédent. Quand on recevait son premier PC à l’époque, on ne savait rien faire alors qu’aujourd’hui avec un smartphone, on peut filmer dans la rue, on peut créer des vidéos sur YouTube. Et pour ça il ne faut pas des formations énormes. On surestime le temps de formation mais, du coup, il faut quand même amorcer la pompe et c’est ce que Molengeek fait très bien."

La sélection des premiers candidats pour intégrer Charlewood aura lieu dans la semaine du 19 avril et les formations commenceront dans la foulée. Plus d’infos sur le site web de Charlewood.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK