Charleroi s'apprêterait à revoir le revenu cadastral des propriétaires d'immeubles

temporary-20200117105100
temporary-20200117105100 - © Ville de Charleroi

Si vous avez effectué des travaux chez vous, et même si ça fait déjà des années, sachez que la Ville de Charleroi s’apprête à revoir le revenu cadastral de votre bien immobilier. Le revenu cadastral (ou le RC indiqué dans les annonces immobilières), c’est la taxe que vous devez payer chaque année en fonction de la taille et de la "qualité" de votre maison.

La Ville veut faire rentrer de l’argent dans les caisses et cela va, notamment, passer par le nombre de salle de bains que les Carolos ont chez eux. Car il s’agit de l’un des critères qui comptent pour calculer le revenu cadastral tout comme le nombre de chambres ou le chauffage central. Si vous avez fait des modifications importantes à votre habitation, vous auriez ainsi dû le déclarer au cadastre.

Mais pour Michel Geneau, agent immobilier à Charleroi, il semble bien que peu de personnes connaissent cette règle : "Si vous posez la question dans la rue maintenant aux gens pour savoir si le fait qu’ils ont installé une cuisine équipée ou du chauffage central augmente le revenu cadastral, je vais dire facilement que 99% des gens ne le savent pas."


Ceux qui ont fait de gros travaux, avec un permis, ont bien mis à jour leur cadastre. Ce sont les autres qui sont visés. Ceux qui ont amélioré leur confort sans rien dire. Bref, la Ville veut remettre tout le monde au même niveau et renflouer les caisses au passage. Et Charleroi est loin d’être la seule concernée : la chasse au cadastre est ouverte partout comme le confirme Florence Angelici, la porte-parole du SPF Finances : "Les communes ont engagé des indicateurs experts qui leur permettent de faire les contrôles nécessaires pour vérifier que tous les travaux effectués dans le bien immobilier ont été déclarés. Ce qui permet, le cas échéant, de remettre à jour le revenu cadastral de ces biens."

A Charleroi, on va commencer par inviter les propriétaires à se mettre en ordre. Ensuite, seulement, viendront les visites à domicile et les contrôles. Mais, pour contrôler 200.000 Carolos, on vous laisse imaginer l’ampleur de la tâche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK