Charleroi: quatre prévenus se portent pâles au procès Citta Verde

Le projet de Citaverde établi en 2012
3 images
Le projet de Citaverde établi en 2012 - © rtbf.be

Le tribunal correctionnel de Charleroi devait poursuivre ce mercredi l'instruction d'audience dans le procès Citta Verde qui concerne des faits de blanchiment, de corruption et de faux et usages de faux lors des tractations relatives au projet commercial farciennois. Les quatre prévenus qui devaient être entendus étaient absents pour raison de maladie.

L'ancien bourgmestre de Farciennes, Fabrice Minsart, et deux anciens responsables de l'Union des Classes Moyennes du Hainaut, Christophe Wambersie et Jean-Marie Coyette, sont poursuivis pour corruption passive dans ce dossier Citta Verde (anciennement dénommé Citadelle) mais nient formellement les faits. Les deux premiers cités ont été entendus par le tribunal correctionnel de Charleroi lundi. Le troisième devait l'être mercredi mais a rendu un certificat médical pour justifier son absence. Trois autres prévenus se sont également fait porter pâles, ce qui a contraint le juge à reporter leur audition à lundi prochain.

L'audience aura toutefois permis d'apprendre que Gianni Moro, le promoteur immobilier italien du projet commercial sollicite une transaction pénale, comme l'administrateur-délégué de la SA Citadelle, Robert Marlier, l'avait déjà demandé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30