Charleroi: opération escargot des camions poubelles ce vendredi en fin de matinée

Les travailleurs de l'ICDI devant l'hôtel de ville de Charleroi
3 images
Les travailleurs de l'ICDI devant l'hôtel de ville de Charleroi - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Les travailleurs de l'ICDI, Intercommunale de Collecte et de Destruction des Immondices de la région de Charleroi, ne sont pas contents. Mais, contrairement à leurs collègues de l'intercommunale Hygea qui couvre le Borinage et le Centre qui n'ont pas effectué les récoltes cette semaine, ils continueront de ramasser les sacs poubelles.

Par contre, dès la fin de leur service en fin de matinée ce vendredi, les camions de l'ICDI ont pris la direction de l'Hotel de Ville de Charleroi.

Jean Luc Vandroogenbroucke, porte-parole du front commun syndical, explique la raison de ce mouvement : " C’est pour laisser le service public tel qu’il est. Et ne pas commencer à rogner sur les années de prestation à 65-67 ans. Donc, on veut continuer à travailler dans un bon climat de travail mais en respectant la pénibilité du travail. Nous avons décidé en front commun SFLP-CGSB de faire une opération escargot dans le centre-ville après notre journée de travail pour ne pas prendre la population en otage avec les déchets. Elle n’est nullement responsable des décisions prises au niveau du gouvernement fédéral. Et nous irons à l’hôtel de ville pour rencontrer un responsable politique et lui exprimer notre mécontentement. Au niveau de l’intercommunale ICDI, on aime bien le travail bien fait. On a le respect de notre commune et de l’environnement. On ne veut pas que Charleroi devienne un dépotoir au moment où les travaux avancent bien dans le centre-ville. Je crois que ce n’est pas le moment de laisser tomber les déchets au niveau de Charleroi centre. "

Le cortège d'une cinquantaine de camions poubelles est arrivé aux environs de l’hôtel de ville de Charleroi vers midi. Comme prévu, les représentants syndicaux ont demandé à rencontrer un responsable de la Ville. Et c'est Cyprien Devilers (MR), échevin de la Propreté, de l'Environnement, des Espaces verts, du bien-être animal et de l'Ecologie urbaine, qui les a reçus.

Après cette entrevue, les éboueurs, chauffeurs et employés de l'ICDI ont décidé de repartir vers le siège de Couillet non sans perturber le trafic routier en pratiquant une opération "escargot".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK