Charleroi Nord : des locaux inoccupés de la Sambrienne mis à la disposition des associations

Le quartier de Charleroi Nord, qui reprend la rue Warmonceau et la rue Wauters où se trouvait l’ancien immeuble Apollo, est en pleine transformation. On y construit de nouveaux logements et la population se renouvelle rapidement. Des locaux seront mis à disposition pour créer des animations par et pour les habitants du lieu. Alors, apprendre à ces gens à mieux se connaître et créer des opportunités de rencontres, c’est une bonne idée. On respecte plus facilement ce que l’on connaît bien. Maxime Félon, directeur de la Sambrienne, société de logements sociaux de Charleroi, en est persuadé : "Clairement, on est à Charleroi Nord et c’est le Charleroi du bonjour. Où on dit bonjour à son voisin ou à sa voisine. Ici, dans l’ancien quartier Apollo, on a une véritable mixité entre les logements privés et les logements publics. L’idée c’est de rendre poreuses les anciennes cités et vraiment les intégrer dans le quartier et dans la ville. Parce que, pour moi, un locataire de la Sambrienne c’est avant tout un citoyen de Charleroi. On a vraiment évolué par rapport à notre mission et à notre vision du logement public. Ce n’est plus uniquement proposer un toit à des milliers de locataires mais c’est proposer un cadre de vie, proposer un environnement agréable aux locataires. Et ça passe par une politique associative importante parce qu’on avait pas mal d’anciens locaux techniques, des anciens espaces ouverts, qui deviennent des locaux associatifs. On le sait tous : les associations ont besoin de pied-à-terre pour développer leurs activités. C’est avant tout aussi appréhender son quartier et en appréhendant son quartier, on le respecte. Et en le respectant, on le préserve tout simplement."

Dans ce cadre, l’asbl " La Ruche Verrière " va ouvrir, dans les prochains jours, un espace citoyen pour accueillir les gens qui habitent un même quartier et ne se connaissent pas forcément. L’idée, c’est de les réunir autour des saveurs venues d’ailleurs. Line Manouvrier est membre de l’association qui animera cet atelier : "Connaître son voisin c’est bien mais connaître sa culture et sa manière de cuisiner et de manger, c’est aussi très intéressant. Donc, nous pensons pouvoir faire un cours de cuisine du monde. Nous allons inviter une dame marocaine qui fait très bien le couscous. Elle va venir apprendre aux autres locataires à faire le couscous. Et après, quand ils auront terminé, on dressera la table comme ils le font chez eux dans leur culture et nous inviterons d’autres locataires à venir déguster. Et après, le mois prochain, ce sera une Japonaise et pourquoi pas après une Italienne. Nous allons essayer de faire ça : que les gens puissent se connaître à travers leur culture. Parce que pour vivre correctement et savoir où l’on va, il est important de connaître sa culture à soi mais aussi la culture des autres puisque nous avons ici dans le quartier énormément de cultures."

Car, il faut le rappeler, ce sont des milliers de familles qui vivent dans ces quartiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK