Charleroi : les cadres de Thalès Alenia Space ont entamé un mouvement de grève vendredi

Un des sites belges de l’entreprise Thalès Alenia Space se trouve chez nous à Mont-sur-Marchienne. Quand on vous en parle, c’est généralement pour vanter l’expertise de cette société qui équipe en circuits électroniques des satellites et une partie de la fusée Ariane 5. Chose rare : Thalès Alenia Space est actuellement agitée par un conflit social. Plus inhabituel encore : la grogne n’émane pas des employés et des ouvriers de l’entreprise mais des cadres qui dénoncent la politique salariale.

Les cadres, chez Thalès Alenia Space, ce ne sont pas des directeurs ou des chefs de service. Ce sont des ingénieurs qui travaillent dans des laboratoires. Ils représentent pratiquement 50% du personnel de l’entreprise. Et ce qu’ils dénoncent aujourd’hui, c’est une politique salariale arbitraire et des augmentations octroyées à la tête du client. Alors, comme n’importe quelle autre catégorie professionnelle, ils ont décidé de faire grève. Philippe Albert est le porte-parole du front commun CNE-SETCA-CGLSB : "La situation n’est pas très bonne donc l’enveloppe est très petite à distribuer. Notre seule demande est que cette augmentation soit distribuée de manière équitable. La direction ne l’entend pas de cette oreille et veut absolument de l’individuel. Et donc on en est arrivé à la conclusion selon laquelle on aurait eu initialement 70% des cadres à qui on aurait dit qu’ils n’auraient rien cette année parce qu’ils n’ont pas été assez performants."


La direction n’a pas souhaité réagir, souhaitant maintenir le dialogue en interne. Mais de dialogue, selon les syndicats, il n’y en a pas. Pour preuve : la grève de vendredi dernier. Autre signe tangible, toujours selon les syndicats, d’un manque de considération de ses cadres par la direction : les dernières élections sociales ont vu une croissance importante de leur adhésion aux organisations syndicales. Notons encore que, par solidarité, vendredi dernier toujours, la majorité des ouvriers qui se sont présentés sur le site n’ont pas brisé le piquet de grève et sont rentrés chez eux. Ce qui, semble-t-il, n’a vraiment pas plu à la direction.

Portrait de Thales Alenia Space (2019) :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK