Fausse alerte dans le métro carolo: le trafic a repris, l'enquête se poursuit

Les forces de l'ordre ont immédiatement fermé la station Gazomètre de Gilly, avant d'interrompre la circulation sur la ligne n°4.
2 images
Les forces de l'ordre ont immédiatement fermé la station Gazomètre de Gilly, avant d'interrompre la circulation sur la ligne n°4. - © CHRISTOPHE KETELS - BELGA

L'alerte attentat lancée ce samedi après-midi dans le métro de Charleroi, conduisant à l'évacuation des stations, a été levée en début de soirée.

Un appel téléphonique signalant la présence d'une bombe dans la station Gazomètre de Gilly, ainsi que d'un homme armé d'une mitraillette dans le métro de Charleroi, est parvenu au service 100, ce samedi vers 15h00.

Selon le porte-parole de la police de Charleroi joint par la RTBF, l'interlocuteur a affirmé qu'il allait "mettre une bombe à Gilly", "dans le 4". Explication confuse qui a laissé supposer qu'il s'agissait de la ligne de métro numéro 4. La personne aurait également indiqué qu'il état dans le métro, armé d'un mitraillette.

Les forces de l'ordre ont immédiatement fermé la station Gazomètre de Gilly (en photo ci-dessous), avant d'interrompre la circulation sur la ligne n°4. L'alerte attentat s'était étendue à l'ensemble du réseau carolo. Des policiers ont été déployés à l'entrée de toutes les stations qui étaient fouillées.

Après trois heures de recherches, l'alerte attentat a été levée. Aucun colis suspect n'a été découvert et le trafic du métro a pu reprendre. L'enquête suit quant à elle son cours afin d'identifier le mauvais plaisant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK