Charleroi : l'ouest de la Ville va faire peau neuve

La vision d'ensemble stylisée du master plan "Charleroi Sambre Ouest"
La vision d'ensemble stylisée du master plan "Charleroi Sambre Ouest" - © Ville de Charleroi

Après le centre-ville, l’ouest de Charleroi va subir un sérieux lifting. Les communes de Marchienne-au-Pont et Monceau-sur-Sambre en particulier sont concernées. Un plan qui va s’étaler sur une dizaine d’années. Explications.

4 grands axes
Le paysage d’abord. Les espaces verts seront centraux, omniprésents même, de part et d’autre de la Sambre. Le cours d’eau va en effet retrouver ses lettres de noblesse. C’est de là que partiront différents îlots pour les infrastructures sportives, industrielles ou communautaires. 2e axe : l’aspect urbain ensuite avec le réaménagement des deux communes de Marchienne-au-Pont et Monceau-sur-Sambre. L’industrie aussi, du côté de la station d’épuration d’IGRETEC. De nouvelles entreprises de l’agroalimentaire devraient s’y implanter. Un quai de chargement commun depuis la Sambre est aussi prévu. Enfin, les équipements sportifs : à côté du stade de l’Olympic existant, le futur nouveau stade du Sporting (plans par ici!). Avec le parc, la piscine, du parking – plus de 800 places au total – le tout, là aussi, autour d’une darse, un bassin nautique, existant à cet endroit.

 

Priorité à la mobilité douce

Et pour valoriser ses bords de Sambre, le Ravel sera rénové sur de nombreux tronçons. Les vélos et les piétons retrouveront une place centrale. Le métro passe aussi dans ces deux communes, avec les stations 'Quartier' et 'Moulin'. Les abords de la gare doivent aussi être repensés. Un projet est à l’étude à la SNCB.

 

Un plan d’une dizaine d’années
Mais c’est pour quand tout cela ? Pas pour tout de suite, ça va prendre du temps évidemment. Cela dit, certains chantiers ont démarré précise le bourgmestre PS de Charleroi, Paul Magnette : "Des rénovations de voiries et de routes ont commencé. Certaines piscines et bâtiments communaux feront aussi peau neuve l’an prochain ou l’année d’après. Pour le stade de foot du Sporting, la date de 2024 est avancée. La concrétisation du master plan dans son ensemble, ce sera donc dans une dizaine d’années mais elle est d'ores et déjà amorcée."

Parlons encore gros sous. C’est difficile à estimer. Une certitude : le coût sera partagé. La ville, la Région Wallonne mais aussi le Sporting, les TEC ou encore la SNCB par exemple mettront tous la main au portefeuille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK