Charleroi : deux réseaux de prostitution démantelés

Les filles étaient originaires du Brésil et d'Europe de l'Est.
Les filles étaient originaires du Brésil et d'Europe de l'Est. - © RTBF

9 membres d’un réseau de prostitution ont passé la nuit derrière les barreaux. La police judiciaire carolo a procédé à une vague d’arrestations à Lodelinsart.

L’enquête a démarré en décembre 2018. A l’époque, la justice s’intéresse à un escroc de l’immobilier. Les enquêteurs perquisitionnent son immeuble, rue du Moulin… Et tombent sur deux réseaux de prostitution très organisés. Outre les filles, d’origine brésilienne et d’Europe de l’Est, il y a aussi des standardistes, des chauffeurs ou des intendants. Même les enfants des patrons occupaient des fonctions dans ces réseaux.

L’enquête se poursuit et aboutit à 20 perquisitions à Lodelinsart, mais aussi Couillet, La Louvière, Monceau et Marchienne. Tous les responsables sont identifiés et arrêtés, tout comme les propriétaires des bâtiments qui abritaient ces activités. Ils revenaient d’Ukraine et la police les a cueillis sur le tarmac de l’aéroport de Zaventem.


Bilan de cette vaste opération, 9 arrestations pour traite des êtres humains.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK