Charleroi: des vélos collectés par l'ICDI donnés à des candidats réfugiés

Des vélos pour les réfugiés de la région de Charleroi
Des vélos pour les réfugiés de la région de Charleroi - © rtbf.be - Maxime Paquay

Ce week-end avait lieu la collecte des vieux vélos dans les parcs à conteneurs de l’ICDI, l’Intercommunale de Collecte et de Destruction des Immondices de la région de Charleroi.

Comme chaque année depuis dix ans, les vélos récoltés seront remis en état et trouveront une seconde vie. En général, des associations redistribuent les vélos mais, cette fois, une partie des bicyclettes ira à des candidats réfugiés. Une manière d’améliorer leur mobilité et leur intégration.

Pour Françoise Lardenoey, chef du service communication à l’ICDI, "Ces personnes se trouvent en Belgique démunies du nécessaire. Alors, disposer d’un vélo, c’est pouvoir se rendre plus facilement à l’administration communale ou aller à l’école. Donc le vélo apporte une certaine liberté dans les déplacements."

Les candidats réfugiés en question habitent Pont-à-Celles et disposent déjà d’un abonnement aux TEC-Charleroi. Ezzuldin Al Mahdawi est Irakien. Arrivé à Pont-à-Celles il y a huit mois, il est en train d’apprendre le français et c’est son prof de français, Raymond Alardin, qui a introduit la demande pour obtenir des vélos recyclés. Pour ce dernier, "S’ils veulent aller faire des courses à Luttre ou aller à la banque, ils doivent y aller à pied ou prendre le bus. Donc ça limite quand même leur champ d’action. Avec le vélo, ils font du sport et peuvent découvrir l’entité par exemple. Cela n’est pas possible avec le bus."

Les vélos devraient arriver très bientôt. L’ICDI annonce entre 100 et 150 vélos récoltés ce week-end.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK