Charleroi: à l'heure des cours de rattrapage, la méthodologie est importante

Illustration
Illustration - © Belga - Aurore Belot

C’est la dernière ligne droite pour tous les étudiants qui ont des examens de passage. Et pour s'y préparer, certains ont recours à la remédiation.

A l'Université Ouverte de Charleroi par exemple, on propose des séances en petits groupes. Les langues et les maths y ont particulièrement la cote.

Mais, depuis peu, les cours de méthodologie aussi attirent de plus en plus.

Pour Christine Philipart, coordinatrice à l'université ouverte, il s’agit d’une démarche essentielle: "Je pense qu’en fait c’est le fondement de tout. Parce que des jeunes qui ont des difficultés en maths ou en langues vous diront qu’ils n’aiment pas la matière. Et je pense qu’il est important de savoir pourquoi on ne réussit pas. Pourquoi est-ce qu’on étudie ? C’est pas pour avoir des points. On étudie pour assimiler une matière et ça peut être passionnant d’assimiler cette matière. Et pourquoi cette matière ne me dit-elle rien ? Peut-être parce qu’elle m’est présentée d’une façon qui ne m’est pas attrayante. Mais peut-être peut-on la rendre attrayante en sachant comment on fonctionne et ce qui est attendu de nous dans nos études. C’est vraiment très important et cela peut faire lever certains blocages."

En plus des cours de rattrapage traditionnels données par l’Université Ouverte, il faut donc maintenant aussi compter sur cette nouvelle option qui peut donc offrir "la" solution à ce qui pourrait être considéré comme l’appréhension des matières à étudier.