Charleroi: 40 mois de prison pour le braqueur qui avait aussi tué un automobiliste en jetant un pavé

Illustration
Illustration - © Belga

Seyfi L. a écopé de 40 mois de prison avec sursis pour ce qui excède 12 mois, ce vendredi, devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Déjà connu pour avoir jeté un pavé d'un pont et tué un automobiliste lorsqu'il était mineur d'âge, le prévenu était cette fois poursuivi pour racket, braquage et vol.

Seyfi L. a été arrêté en avril dernier, à la suite de la tentative de braquage d'une bijouterie de Gilly. "J'étais venu vendre une chaîne en or pour avoir un peu d'argent. Lorsque la vendeuse m'a dit que ça ne valait rien, j'ai décidé de commettre un braquage. Je l'ai frappée et j'ai paniqué lorsque le gérant est arrivé avec une arme. Je me suis battu avec lui", a-t-il reconnu à l'audience.

Selon la partie civile, le bijoutier a été "massacré" au point d'être hospitalisé dans un état comateux. Selon le parquet, un autre prévenu, Ayyoub A., faisait le guet, ce qu'il nie.

Après avoir dérobé des bouteilles d'alcool dans un magasin de Gilly en novembre 2016, le prévenu a aussi frappé un contrôleur dans un train qui le menait à Bracquegnies (La Louvière). Trois jours plus tard, il rackettait un adolescent de 15 ans à la gare de Charleroi avec deux complices, dont Jean de Dieu M., qui affirme avoir voulu l'en empêcher. Relaxé sous mesures alternatives, il a ensuite braqué la bijouterie.

Seyfi L. est également poursuivi dans d'autres faits, un autre procès le concernant se tiendra d'ailleurs à la rentrée. En décembre 2014, alors qu'il était mineur, il s'amusait à jeter des pierres sur des véhicules depuis un pont à Marcinelle. L'un des pavés avait traversé le pare-brise d'une camionnette et tué un père de famille de 34 ans. Placé en centre fermé puis libéré, Seyfi L. a rapidement commis d'autres méfaits.

Le substitut avait requis six ans de prison contre Seyfi L., alors que son avocat sollicitait le sursis probatoire. Le parquet avait également réclamé quatre ans contre les deux autres prévenus qui ont sollicité l'acquittement.

Ce vendredi, le tribunal a condamné Seyfi L. à 40 mois de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède 12 mois. Les deux autres prévenus sont acquittés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir