Charleroi : 40 ans après sa mort, l'hommage à Jacques Brel par Mochelan

Mochelan propose "Le grand feu", un hommage rap au grand Jacques
2 images
Mochelan propose "Le grand feu", un hommage rap au grand Jacques - © rtbf.be - Mathieu Van Winckel

Jacques Brel nous a quittés le 9 octobre 1978, il y a tout juste 40 ans. Pour commémorer le souvenir de cet extraordinaire artiste, à Charleroi, les textes de Brel sont repris sur des sons hip-hop avec la voix du slammeur local Mochelan. Le spectacle s'appelle "Le grand feu" et la première représentation se joue ce 9 octobre en soirée au théâtre de l'Ancre à Charleroi.

On y retrouve les textes de Jacques Brel bien sûr mais le rythme et l'orchestration ont changé. En quelques secondes, des frissons vous parcourent l'échine car il y a les textes forts mais aussi la lourdeur de la voix de Mochelan qui précise : "Ce qui a été vraiment le critère dans la sélection des textes, c’était de voir lesquels étaient rythmiquement les mieux adaptables aux rythmes du hip hop".

Jean-Michel Van den Eeyden est le responsable du théâtre de l'Ancre et le metteur en scène du "Grand feu" qui n'est pas qu'un concert de reprises de Jacques Brel mais du théâtre musical : "Il y a seize chansons qui ponctuent le spectacle mais qui sont vraiment entrecoupées de moments de vie et de théâtre. L’idée c’était vraiment de constituer un récit avec l’œuvre de Brel qui est évidemment le point d’orgue du spectacle".

Les textes restent actuels même 40 ans après la mort de l'artiste. Et les publics peuvent potentiellement être multiples. Et Mochelan a un vœu pieux à ce propos : "Mon rêve ce serait vraiment de faire connaître le rap aux gens qui n’aiment pas le rap mais qui aiment Brel et faire connaître Brel aux jeunes qui aiment le rap mais qui ne connaissent pas Brel".

"Le grand feu" entame huit représentations ce mardi soir à Charleroi jusqu’au 19 octobre, avant de migrer à Louvain-la-Neuve (ferme du Biéreau le 26 octobre), à Mons (au Mars du 11 au 13 février 2019) et au théâtre de Poche à Bruxelles plus tard.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK