Charleroi: 4 communes testeront un nouveau système de tri des déchets

Objectif: mieux trier les déchets organiques qui représentent près de la moitié de la poubelle ménagère
Objectif: mieux trier les déchets organiques qui représentent près de la moitié de la poubelle ménagère - © BRUNO ARNOLD - BELGA

Certains carolos vont bientôt faire partie d'un projet pilote de l'ICDI. L'Intercommunale de Gestion des Déchets va proposer une récolte spéciale des déchets organiques dans des zones densément peuplées. Ce sont des immeubles à appartements qui sont concernés, puisque c'est là que les habitants ont le plus de mal à gérer les déchets ménagers : ils n'ont pas toujours d'endroit où les entreposer avant le passage du camion poubelle

 

Deux systèmes différents testés

D'abord, un nouveau système de sacs: des sacs biodégradables de 20L pour les déchets organiques, autrement dit: les restes de repas, les épluchures, les coquilles d'œufs, etc. Tout le reste, sauf ce qui fait l'objet d'une collecte spécifique (les PMC, les cartons par exemple) ira dans un nouveau sac blanc de 60L. Ce système sera testé dans certains quartiers de 4 communes: Charleroi, Châtelet, Farciennes et Fleurus.

L'autre système ce sont des containeurs groupés pour jeter les déchets résiduels, et donc ce que vous jetez pour l'instant dans les sacs blancs de l'ICDI. Les containeurs les remplaceront.

"L'intérêt, c'est d'abord de répondre à une décision du gouvernement wallon qui veut généraliser la collecte des déchets organiques ", explique Olivier Bouchat, le directeur de l'ICDI, "mais c'est aussi d'offrir une solution adaptée à des villes et communes plus densément peuplées ".

Reste, cette question: quand sortir ces nouveaux sacs? "Les sacs biodégradables seront à sortir aux dates de collecte des sacs ICDI " précise Olivier Bouchat, "pour les containeurs, c'est facile, ils seront accessibles 24H sur 24, 7J sur 7 ".

Les personnes concernées seront bientôt conviées à des séances d'information. L'expérience proprement dite démarrera fin mai et devrait durer 1 an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK