Ces jeunes qui choisissent de faire un service citoyen

Roxane fait son service citoyen dans une maison de repos du CPAS de Tournai.
Roxane fait son service citoyen dans une maison de repos du CPAS de Tournai. - © RTBF

Si elle n’avait pas un t-shirt bleu avec l’inscription "service citoyen", Roxane passerait pour une infirmière comme une autre. Mais depuis le début de l’année, la jeune femme est en fait volontaire au sein du home pour personnes âgées du CPAS de Tournai. Une démarche qu’elle a elle-même souhaité effectuer, comme près de 1500 jeunes avant elle en Fédération Wallonie-Bruxelles.

"J’avais besoin de contacts humains, d’aller à la rencontre des gens", nous explique Roxane en plein travail. Aujourd’hui, elle propose une activité manucure aux résidentes du 3e étage. La jeune femme chouchoute ses aînées. "J’aime bien être en compagnie de personnes âgées, poursuit-elle. Ce sont des personnes sages, qui ont du vécu."

"Des jeunes dévoués comme elle, il en faudrait plus"

Sous la supervision d’Aline, l’infirmière, Roxane va de chambre en chambre. "Je leur demande leur projet de vie, ce qu’ils aiment bien… Cette semaine, on a aussi organisé une matinée jeux de société."

Danielle se laisse tenter par un petit massage des mains aux huiles essentielles proposé par la jeune volontaire. "C’est une personne qui est très humaine, elle nous comprend, nous explique la résidente de la maison de repos. Ça fait du bien parce qu’on se sent parfois isolés. Des jeunes dévoués comme elle, il en faudrait plus."

Roxane passera 6 mois entre les murs de la maison de repos. Outre les rencontres, elle en retiendra de l’expérience. Ce service citoyen sera peut-être le début d’une vocation. "Franchement, il faudrait que tous les jeunes passent par un service citoyen parce que c’est vraiment chouette, confie la jeune femme déjà convaincue. Tu apprends d’autres choses, tu apprends à connaître de nouvelles personnes…"

Un plus aussi pour la maison de repos

Ici la jeune femme est déjà considérée comme un membre du personnel. Dans le contexte sensible de la crise sanitaire, elle doit d’ailleurs se soumettre à un test covid hebdomadaire, comme tous les autres.

Pour l’assistante sociale de la maison de repos tournaisienne Audrey Disy, la présence de Roxane apporte un plus : "C’est une petite bulle d’air, un peu de jeunesse dans notre maison, des nouveaux projets et un regard extérieur."

Actuellement ils sont 250 jeunes âgés entre 18 et 25 ans à effectuer un service citoyen en Belgique francophone. Ce service peut s’effectuer dans quatre grands secteurs : l'aide aux personnes, l’accès à la culture, l'environnement et le sport.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK