Cellules de reconversion des sous-traitants de Caterpillar: à prolonger selon Hugues Bayet

Illustration
Illustration - © rtbf.be - Bruno Strebelle

En mai dernier, le Parlement européen marquait son accord pour débloquer 4,3 millions d’euros en faveur des cellules de reconversion destinées aux travailleurs licenciés suite à la fermeture de Caterpillar à Gosselies. Parmi les travailleurs concernés par ces cellules, des dizaines travaillaient pour des sous-traitants et, à ce jour, la moitié d'entre eux ont pu retrouver un travail.

Au total, près de 200 travailleurs ont été licenciés par Yusen Logistic et Eutraco Logistic, deux des principaux sous-traitants de Caterpillar. Victimes de licenciements collectifs, ces travailleurs, spécialisés dans la logistique, ont intégré à la mi-2017 les cellules de reconversion. Des cellules qui devraient, en théorie, terminer leur mission dans six mois. Et ils sont, au total, 102 à avoir retrouvé de l'emploi.

"Un chiffre dont on ne peut pas se satisfaire" estime le député européen socialiste, Hugues Bayet. Membre de la commission transport du parlement et donc concerné par la reconversion de ce secteur logistique, Hugues Bayet salue le travail de la cellule mais plaide pour son prolongement. Il estime que le travail de réinsertion doit se poursuivre pour l'autre moitié des travailleurs concernés qui sont toujours sur le carreau. Il faut une aide supplémentaire européenne, un deuxième financement pour poursuivre l’aide. D’autre part, Hugues Bayet estime qu'il faut agir et lutter contre le dumping social au niveau européen. Un dumping social qui touche particulièrement le secteur de la logistique et du transport routier et donc les anciens travailleurs de Caterpillar.

Archives : Journal télévisé 09/03/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK