C'est de saison : les agriculteurs sont obligés de nettoyer les chaussées qu'ils salissent

Pluie et boue des champs rendent les chaussées parfois assez dangereuses
2 images
Pluie et boue des champs rendent les chaussées parfois assez dangereuses - © Emmanuel Duvivier

Cela peut représenter un vrai danger sur nos routes en cette période automnale, période de récoltes et d’intense travail dans les champs. Si la pluie s’y met, la terre ramenée par les tracteurs sur les chaussées se transforme en boue et des accidents peuvent se produire. L’an dernier, l’institut VIAS, ex-IBSR, en a enregistré plus de 230, 5 personnes sont décédées sans compter les blessés. Et pourtant il y a une règlementation en la matière.

Signaler et nettoyer

Christine Wallemacq est inspectrice principale à la Zone de Police Sylle Dendre et elle le rappelle régulièrement aux agriculteurs de la région de Chièvres notamment, " en cas de situation qui peut devenir problématique l’agriculteur doit installer des panneaux de signalisation " chaussée glissante " ou avec un point d’exclamation pour prévenir les conducteurs. Il est tenu aussi de procéder au nettoyage de la chaussée après les travaux dans les champs ". La police est parfois appelée par des riverains pas très contents. Thierry Nottet, agriculteur, connait bien la situation, " il arrive que je sois interpellé alors que je n’ai même pas terminé mon travail, dès qu’on revient sur la chaussée en fait. Je n’ai jamais été agressé mais les paroles peuvent voler. Ici, à Chièvres, on n’a pas encore été trop embêté mais du côté de Beloeil, je sais que des agriculteurs ont déjà dû payer ".

  

 

Oui, car si les pompiers doivent intervenir pour nettoyer eux-mêmes, la facture peut monter à plusieurs centaines d’euros, c’est l’agriculteur ou le transporteur qui doit régler la note. Cela dit, le conducteur aussi doit s’adapter à la situation et réduire sa vitesse. Et en cas d’accident grave, la justice peut s’en mêler pour déterminer la responsabilité de chacun. En 2013, dans le Nord de la France, un agriculteur a été condamné à de la prison avec sursis et à verser une lourde indemnité aux victimes d’un accident lié à ces chaussées sales et glissantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK