Bus à Haut Niveau de Service : l'enquête publique va être ouverte à Charleroi

Une nouvelle étape va être franchie pour le projet de Bus à Haut Niveau de Service, le BHNS, à Charleroi. L’enquête publique va démarrer ce samedi. Pour rappel, ce projet de ligne de bus, plus confortable, avec plus de fréquence et d’amplitude horaire, a pour but de désengorger le trafic routier au sud de Charleroi et dans le centre-ville.

Cette ligne de onze km doit relier le rond-point "Ma Campagne", sur la Nationale 5 à Loverval, au bas de la rue de Bomerée à Montigny-le-Tilleul en passant par l’avenue Pastur à Mont-sur-Marchienne.


La création de ce BHNS impliquera d’importants aménagements routiers sur ces voiries. Fini le "tout à la voiture", disent les autorités : il faut donner plus de place aux autres moyens de transport pour rejoindre le centre-ville carolo sans léser riverains et commerçants. Et c’est là tout le problème : le projet, on le sait, a suscité une fameuse levée de boucliers notamment à Mont-sur-Marchienne.

On comprend dès lors l’enjeu de cette enquête publique même si la ville de Charleroi a déjà organisé pas mal de réunions de concertation avec des citoyens pour tenir compte de leurs remarques et faire évoluer le projet. Cette enquête publique, c’est le moment pour consulter le tracé, les plans, et faire remonter les avis. Xavier Desgain (Ecolo), l’échevin de la mobilité de Charleroi : " Ça permettra à tout un chacun de regarder les plans et de voir ce qui est exactement prévu en termes de réaménagement de la circulation le long de ces deux axes importants de la ville de Charleroi. L’enquête publique est vraiment faite pour que les personnes concernées, les habitants, les riverains et les personnes qui passent par là puissent faire leurs remarques et donc c’est très bien que l’ensemble des plans et l’ensemble des dossiers soient disponibles sur le site web bhnscharleroi.be."

L’enquête publique se terminera le 22 juin. Les premiers travaux pourraient commencer au printemps de l’année prochaine. Pour une mise en service du BHNS espérée dans trois ou quatre ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK