Brunehaut: une éolienne pour combattre le gel sur les arbres fruitiers

Les pommiers sont déjà en fleurs. Le gel pourrait faire des dégâts
3 images
Les pommiers sont déjà en fleurs. Le gel pourrait faire des dégâts - © Vinciane Votron

La météo quasi hivernale de ces derniers jours ne ravit pas les producteurs de fruits. La récolte s'annonce mauvaise pour les arboriculteurs. Les arbres sont déjà en fleurs et le gel pourrait faire des dégâts importants. 

A Rongy, "Les Vergers de Brunehaut" ont investi dans deux éoliennes pour limiter la catastrophe. Sébastien Dewaele est à la tête de ce verger de 21 hectares: "L'idée, c'est d'arriver à faire une inversion thermique. Pendant le printemps, on a de l'air chaud qui remonte pendant la nuit en altitude et le sol qui refroidit voire qui gèle. On essaye de rabattre cet air plus chaud à 15 mètres où il fait 3 ou 4 degrés, sur un sol où il fait moins deux pour arriver à 0 degré. Et que les fleurs soient sauvées et qu'elles ne gèlent pas"

Dans cette entreprise familiale, c'est Jacques, le papa, qui se charge de la mise en route de l'éolienne. Les yeux rivés sur les stations météos. Il a même installé une alarme qui sonne la nuit dès que la température passe sous la barre des 0 degrés: "Chaque fois, on a un petit coup au coeur. On sursaute vraiment avec la peur de perdre toute notre récolte. Il faut se dépêcher et se mettre en route le matin très tôt et surveiller un peu toute la nuit. C'est un peu fatigant mais si on peut sauver la récolter, cela en vaut la peine".

En 1999, la famille Dewaele décide d'installer deux éoliennes dans leurs vergers. Une idée qu'ils ont puisée auprès des vignerons français. En Belgique, seuls quelques producteurs utilisent cette technique pour contrer le froid. Sébastien Dewaele est assez content du résultat: "Le système fonctionne pour des semaines printanières. On espère quand même que cette semaine avec un air polaire va bientôt cesser parce que l'inversion thermique n'est pas excellente. On a vraiment une semaine plutôt hivernale. Le système fonctionne un peu moins bien quand cet air est aussi froid la journée".

Cette année, l'éolienne a déjà tourné 3 fois plus que l'an dernier. Grâce à ce système, les producteurs espèrent limiter la casse au niveau de la récolte des pommes et des poires.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK