Brugelette: un jeune garçon victime d'un coup de bec d'un vautour à Pairi Daiza

Quand on voit le rapace près du fauconnier, on se rend compte de sa taille impressionnante
3 images
Quand on voit le rapace près du fauconnier, on se rend compte de sa taille impressionnante - © Guillaume Guilbert

Maddox, un garçon de 7 ans a reçu un coup de bec d'un vautour vendredi dernier lors d'un spectacle de fauconnerie à Pairi Daiza, rapporte lundi Sudpresse. Le garçonnet a été griffé sous l'oeil et à la lèvre. "Nous sommes désolés de cet incident indépendant de notre volonté et vraiment rarissime", réagit le parc animalier auprès de l'agence Belga.

Alors qu'il assistait à un spectacle de fauconnerie au parc Pairi Daiza à Brugelette (Hainaut), un enfant de sept ans a été touché près de l'oeil et à la lèvre par le bec d'un rapace venu se poser tout près de lui. "Les fauconniers nous ont signalé que cet oiseau, qui vole déjà depuis trois ans à Pairi Daiza, s’est laissé emporter par un coup de vent, assure Françoise Gilson, directrice de la communication du parc animalier, il s’est posé derrière le petit Maddock, l’enfant s’est retourné et l’oiseau a été saisi et lui a donné un petit coup de bec qui, de l’avis des fauconniers, est une sorte de petit coup de bec d’avertissement, l’oiseau lui-même a été surpris",  insiste encore Françoise Gilson. "La blessure était heureusement sans gravité. Nous avons immédiatement désinfecté la plaie."

"Ce type d’incident est extrêmement rare, cela fait 23 ans que nous effectuons des démonstrations de rapaces en vol et les incidents je pense qu’on les compte sur les doigts d’une main et quand il y a eu incident cela a toujours été très très superficiel. Ici aussi, quand on regarde les photos on s’aperçoit heureusement qu’il s’agit d’une blessure superficielle".

Interrogés ce lundi à la sortie du spectacle avec les rapaces, les parents ne paraissaient pas outre mesure inquiets par l'incident qui avait frappé le jeune garçon "un accident ça arrive, si on devait se parer de tout, on n' emmènerait plus les enfants nulle part, ce sont des animaux sauvages, il faut respecter les consignes d'usage et puis voilà" réagit ce premier père de famille, "pour moi ça ne remet absolument rien en question, exprime cette mère de famille, ça fait partie de la vie, du spectacle, on le sait en arrivant, si on aime les bêtes,  moi il n'y a pas de problème".

D'après Sudpresse, la maman du petit garçon estime que le parc a voulu minimiser l'incident. "Nous ne voulons pas minimiser cet incident et nous comprenons la réaction de la maman", conclut la porte-parole de Pairi Daiza.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK