Braine-le-comte : le Grand Bois sera Commun

Braine-le-comte : le Grand Bois sera Commun
Braine-le-comte : le Grand Bois sera Commun - © Tous droits réservés

Depuis 7 mois, des riverains réunis en coopérative cherchent à racheter un bois situé entre Braine-le-Comte et Virginal pour en faire une réserve naturelle. Un accord vient d’être trouvé avec les propriétaires. Une fois les démarches administratives terminées, les 80 hectares de forêt seront ouverts au public.

" Une énorme victoire"

La nuit a été courte pour David Nerinckx, l’un des initiateurs du projet, il a visiblement bien fêté cela, " c’est une énorme victoire parce que tout dépendait de la concrétisation de l’achat." C’est désormais chose faite, il n’y a pas encore de compromis en bonne et due forme, mais le bois a été mis "sous option" en quelque sorte "le propriétaire a retiré le bien de la vente et quelqu’un va se porter garant pour la coopérative." Il y a encore pas mal de démarches administratives à effectuer : la coopérative doit encore se constituer, elle doit aussi récolter les fonds " nous avons atteint la somme demandée, mais il ne s’agit pour l’instant que d’engagements de la part des futurs coopérateurs. Tout cela va prendre 3-4 mois environ."

 

A quoi va ressembler le Grand Bois Commun ?

Le Grand Bois Commun sera divisé en 2 parties : une grande réserve naturelle couvrant environ 70% de la surface et une partie "activités". Concernant cette partie "activités", rien n’est encore concret " il pourrait y avoir de l’agriculture décarbonée, on a des projets de vergers ou maraîchages participatifs, on a des projets d’habitats légers où les habitants pourraient se reconnecter à la nature. Des idées, il y en a plein, on fera le tri et une décision sera prise collectivement."

Une chose est sûre, le bois sera ouvert au grand public : la coopérative compte créer des chemins pour pouvoir s’y balader.

Le Grand Bois Commun cherche encore des coopérateurs

Le prix du bois est encore top secret, " tant que les documents officiels n’ont pas été signés, pour éviter une éventuelle surenchère". Un peu plus de 1700 coopérateurs ont sorti le portefeuille. Ensemble, ils pèsent environ 800.000 €. Suffisant pour acheter la forêt, mais pas encore assez pour concrétiser tous les futurs projets "l’urgence est passée, mais on recherche encore des coopérateurs."

N’espérez pas faire de l’argent en devenant coopérateur "il n’y a pas de retour financier prévu, par contre vous pouvez toujours revendre votre part si vous ne vous sentez plus en phase avec le projet. En fait, il faut plus voir cela comme un investissement dans la nature : c’est un acte concret pour préserver la nature."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK