Bouffioulx : 24e édition de la Saint-Etienne à la poterie Dubois

Bouffioulx : 24e édition de la Saint-Etienne à la poterie Dubois
4 images
Bouffioulx : 24e édition de la Saint-Etienne à la poterie Dubois - © Tous droits réservés

C'est une tradition depuis 1993 dans le village de Bouffioulx. Ce 26 décembre, jour de la Saint-Etienne, la poterie Dubois, une des 3 dernières du village, remet en service un vieux four au charbon traditionnel. 1500 pièces de grès artisanal sont enfermées et, après une cuisson qui va durer 24h, elles seront sortie du four samedi prochain. Cette remise en service de ce four de 7 m3 est un rendez-vous traditionnel et festif immanquable pour beaucoup. L'occasion aussi de transmettre un savoir faire qui a fait la gloire du village. Dans les années 50, au village de Bouffioulx, un millier de personnes vivaient encore de la poterie. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 3.

Ce mardi, depuis 4h du matin, ils sont plusieurs à s'affairer autour du four. Parmi eux, Emile Desmedt, sculpteur céramiste passionné : "Je viens chaque année de Tournai pour cette journée particulière. Le principe, c'est de faire monter la température progressivement jusqu'à 1250 degrés environ. 60 degrés par heure. Pour y arriver on charge minutieusement et inlassablement les 4 foyers du four. A 1250 degrés, on procède au salage des 1500 pièces de grès qui se trouvent à l'intérieur."

L'idée de cette remise en service du four est celle de Bernard Dubois et l'objectif est de perpétuer une tradition. "C'est vraiment un savoir-faire, une magie qui se perd, précise Emile Desmedt. Cela ne s'apprend plus dans les Académies, les formations. Les jeunes ne sont plus formés à ça. Et il faut le faire, y participer pour acquérir les bons gestes, pour savoir le faire."

Et comme chaque année, ce retour aux techniques du passé, attire de nombreux visiteurs. "Le spectacle est intéressant, nous confie un visiteur. C'est la préservation des techniques d'antan et ce patrimoine doit être protégé!" "C'est magique, c'est mon enfance et c'est l'âme de ma région et de son passé, témoigne un autre visiteur. On parle de Magritte parce qu'il est mondialement connu mais pour moi, des potiers comme Dubois, Biron ou Guérin, sont tout aussi importants."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK