Blandain: Tivaco, la success story belge du plastique recyclé

L'entreprise Tivaco est installée dans le zoning de Tournai Ouest depuis 2012.
L'entreprise Tivaco est installée dans le zoning de Tournai Ouest depuis 2012. - © Laurent Dupuis

L'entreprise Tivaco est installée depuis 2012 dans le zoning de Tournai Ouest, à Blandain. Elle ne fait pas parler d'elle et pourtant, c'est l'usine la plus importante de Wallonie en matière de recyclage de déchets plastiques.

"Nous transformons plus de 20.000 tonnes de déchets plastiques post-industriels", explique Thibaut Debode, cofondateur de Tivaco avec son frère, Wauthier. "Nous broyons la matière, nous la déchiquetons avant de la transformer en granulés de plastique recyclé qui seront à leur tour transformés par nos clients et utilisés pour fabriquer des articles de bureau, des paniers, des éléments pour l'industrie automobile..."

Les applications sont multiples et diverses. Et les entreprises sont intéressées par le plastique recyclé car il coûte moins cher.

Ce secteur est ainsi promis à un bel avenir et la success-story des frères flamands Debode en est un exemple. Ils ont créé leur première usine en 2009, entre Courtrai et Waregem. Ils se sont rapidement retrouvés à l'étroit et ils se sont installés en 2012 dans le zoning de Tournai-Ouest. L'usine tourne aujourd'hui à plein régime et les frères Debode viennent d'acquérir un terrain face à leur usine. Le but : doubler la production d'ici à 2020.

Une information venue de Chine pourrait également booster le marché en Europe. "Depuis juillet, la Chine a fermé ses frontières pour l'importation des déchets plastiques alors que la Chine était le plus grand pays importateur au monde", relève Thibaut Debode. "Cela signifie que les Etats-Unis, l'Europe vont devoir se débrouiller avec leurs propres déchets plastiques au lieu de les envoyer en Chine qui était devenue une sorte de poubelle de l'Europe."

Or, Tivaco dispose d'un savoir-faire, d'une expertise dans ce domaine. L'entreprise pourrait ainsi tirer son épingle du jeu suite à cette décision en Chine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK