BioPark de Gosselies : des centaines d'emplois vont être créés

Illustration
Illustration - © BSCB

Plusieurs centaines d’emplois seront à pourvoir dans les mois à venir au sein du BioPark de Gosselies (Charleroi). Ce dernier regroupe plus de 80 entreprises et centres de recherche dans les domaines de la biotechnologie et de la bio pharmacie. Et la pandémie du coronavirus Covid-19 n’est pas tout à fait étrangère à ces créations d’emplois. Pour Florence Bosco, la patronne de BioPark Development, "Nous avons ici quatre acteurs spécialisés dans la bio production. Des thérapies géniques et cellulaires, vaccins et immunothérapie. Ces quatre entreprises, à elles seules, ont annoncé 300 emplois sur les douze mois qui arrivent."

La société Univercells, par exemple, a signé une collaboration stratégique avec les sociétés allemande Leukocare et italienne ReiThera pour la fabrication d’un vaccin contre le Covid-19, utilisant une technologie à base d’adénovirus. La production à grande échelle de ce vaccin par Univercells et sa filiale Exothera créera plusieurs dizaines d’emplois au sein du BioPark.

L’entreprise Novasep a, pour sa part, signé un accord avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca afin de fabriquer pour l’Europe la plus grosse partie de la substance active du vaccin contre le Covid-19 que développe actuellement AstraZeneca en collaboration avec l’Université d’Oxford. Cédric Volanti, patron de Novasep Belgique, confirme là aussi des recrutements : "La conjoncture est bonne sur les activités historiques de Novasep. Nous avons un plan d’embauche de 50 collaborateurs. En plus de ça, il y a le partenariat avec AstraZeneca qui nous amène à recruter une centaine de collaborateurs supplémentaires pour ce projet spécifique."

Quant à la société MaSTherCell, récemment acquise par l’entreprise américaine Catalent, elle aura plus de 300 emplois à proposer dans un horizon de trois ans en raison d’une forte croissance.

Enfin, la société Delphi Genetics a récemment quadruplé ses capacités de production, ce qui se traduit par la création de plusieurs dizaines d’emplois. Delphi Genetics devrait en outre prochainement annoncer un projet de développement d’un traitement contre le Covid-19, basé sur ses technologies ; projet qui devrait également nécessiter des engagements supplémentaires.

Les activités de bio production s’adressent aux personnes ayant une première expérience dans le domaine ou dans des domaines connexes, comme l’agroalimentaire, mais aussi aux jeunes diplômés, ainsi qu’aux personnes prêtes à entamer une reconversion professionnelle, souligne-t-on.

Selon Florence Bosco, CEO de BioPark Development, "Le secteur de la biotechnologie est un secteur économique très important pour la région de Charleroi et pour la Belgique en général. Il est en pleine expansion et est ainsi créateur d’emplois de qualité et de long terme. Dans le contexte post-Corona actuel, difficile pour beaucoup, nous sommes heureux de pouvoir offrir de nombreuses opportunités de recrutement et de reconversion à différents profils."

Ouvriers, techniciens ou responsables de production : des dizaines de profils différents sont recherchés. Et, pour les dénicher, BioPark compte sur ses partenariats étroits avec les écoles supérieures et les universités. Mais aussi sur les pôles de formation et de reconversion de la région.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK