Beaucoup de soleil mais peu de vent, nos éoliennes tournent au ralenti

Les éoliennes du site de Dour-Quiévrain ne tournent plus.
2 images
Les éoliennes du site de Dour-Quiévrain ne tournent plus. - © RTBF

Beaucoup de soleil cet été mais très peu de vent. Les conséquences sur la production d'électricité des éoliennes se font sentir. Electrabel n'est qu'à 70% de ce qu'il était prévu de produire. La société wallonne d'exploitation éolienne Ventis enregistre, elle, une baisse de 40% par rapport à juillet 2017.

Pas une fatalité

Pourtant, pas de raisons de s'alarmer. L'énergie renouvelable gardera quand même sa part dans la production d'électricité du pays. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que l'énergie verte doit être considérée comme un tout. Par exemple, l'énergie solaire a très bien marché cette année avec 20% de productivité en plus. Elle ne permet pas encore de compenser totalement la diminution de l'éolien. Mais le secteur photovoltaïque continue de se développer et pourrait rattraper la capacité éolienne dans les prochaines années. Il devient aussi financièrement accessible pour de plus en plus de particuliers et d'entreprises.

Une bonne année, au final

Certes, le manque de vent est palpable. Mais ce n'est pas le cas depuis le mois de janvier. " Sur le cumul des sept premiers mois de l'année, on est encore en avance par rapport à l'année passée. Donc, le mois de juillet a vraiment été exceptionnel, mais on reste quand même sur une tendance supérieure aux années précédentes" nous explique Pierre Mat, cofondateur de Ventis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK