Aubechies: l'Eurostar heurte un bloc de béton posé sur les rails

L'Eurostar a heurté un bloc de béton à hauteur d'Aubechies
L'Eurostar a heurté un bloc de béton à hauteur d'Aubechies - © AFP - Ben Stansall

L'Eurostar, qui se dirigeait vendredi matin vers Bruxelles, a percuté à hauteur d'Aubechies (Beloeil) un bloc de béton qui avait été posé sur les voies. Le train, qui n'a pas déraillé, contenait 450 passagers. On ne déplore aucun blessé. "Le ou les auteurs sont passibles d'une peine criminelle", a indiqué en fin de journée le parquet de Tournai.

Faisant la liaison entre Londres, Lille et Bruxelles le train à grande vitesse Eurostar a été victime vendredi, vers 11h00 du matin, d'un acte criminel à hauteur d'Aubechies, dans l'entité de Beloeil. "Après avoir cisaillé une clôture de type 'hursus', un ou plusieurs individus ont placé sur les voies un caniveau en béton avec une plaque métallique au-dessus. Il s'agit d'une méchante entrave. Lorsqu'il a heurté l'obstacle, le train a freiné d'urgence et s'est arrêté à 5km du point d'impact. L'Eurostar n'a pas déraillé. On ne déplore aucun blessé parmi les 450 passagers qui étaient à bord", indiquait en fin d'après-midi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du roi de Tournai.

Le train étant en pleine nature et leur transbordement étant techniquement impossible, les occupants de l'Eurostar sont restés bloqués plusieurs heures dans le train. "Il n'y a pas eu de menaces préalables, ni revendications. Puisqu'il n'y a pas eu de blessé, l'auteur risque une peine criminelle, de 5 à 10 ans de réclusion. S'il y avait eu un décès, cette peine peut aller jusqu'à 30 ans de réclusion. Jusqu'à présent, le dossier n'a pas été mis à l'instruction. Il reste au stade de l'information auprès d'un substitut à Tournai", précise encore le magistrat. Une enquête a été ouverte par la police des chemins de fer. Le train est finalement arrivé vers 17h à la gare de Bruxelles-Midi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK