Athénée provincial de Morlanwelz: la création de costumes manque d'élèves

La rentrée est quasi terminée dans le secondaire et, pourtant, certaines sections sont encore à la recherche d'élèves. C'est par exemple le cas à l'Athénée provincial de Morlanwelz où la section " création de costumes" n'a, jusqu'à présent, qu'un seul élève inscrit en 5e année et rhéto.

Claudine Cornet est préfète à l'Athénée provincial de Morlanwelz et c'est elle qui a eu l'idée de cette nouvelle section. " L’idée c’était de faire appel à un fonds de savoir-faire régional, à une espèce de patrimoine de la région du Centre, pour enseigner les techniques et transformer ces techniques apprises vers les métiers du futur avec le travail des nouvelles matières, avec un travail de créativité en préparation avec les sections des écoles supérieures de mode qui sont importantes en Belgique, autant en Flandre qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles. "

Et ces cours permettraient de créer des costumes de scène car, dans ce secteur là, il y a des perspectives. C’est ce que confirme Violaine Van Straeten qui est modéliste et coupeuse dans la troupe de Franco Dragone : " Il faut beaucoup d’heures de travail et il faut aimer son métier. Mais, de toute façon, le costumier peut passer à la mode et la mode peut passer au costume et, en ce moment, c’est très en vogue : il y a beaucoup de créateurs qui créent à partir du costume. C’est très tendance et cette formation tombe à pic pour beaucoup de jeunes qui veulent se lancer dans le secteur du spectacle. "

Alors, comment se fait-il qu’un seul élève ait répondu à l’appel? Georges Chavagne représente l'enseignement de la province et tente une explication : " Les moyens ont été mis au sein de la province de Hainaut pour ouvrir cette section dès le 1er septembre. Peut-être y a-t-il une connotation de l’ancien, une section où l’on pense qu’il s’agit de l’habillement classique comme nos grands-mères et nos mamans ont pu faire par le passé. Or ce n’est pas du tout ça puisque c’est une section qui a un grand avenir selon nous. Il y a eu une analyse qui a été faite par rapport à la potentialité des débouchés pour ce type de métier. L’étudiant, à la sortie, pourra déjà rechercher un emploi où poursuivre dans l’enseignement supérieur pour accomplir une sorte de formation complète. "

Alors, avis aux amateurs puisque la section n'attend donc plus que des élèves pour ouvrir dès ce 10 septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK