Ath : 2000 enfants ont chanté et joué pour la paix

16 écoles ont participé au projet "Les tambours de la paix".
2 images
16 écoles ont participé au projet "Les tambours de la paix". - © Guillaume Guilbert

Avec leurs tambours et leurs maracas faits maison, les enfants se sont fait entendre sur la Grand-Place de Ath pour réclamer un monde moins cruel et plus tolérant. Les tambours pour la paix, c'est le nom du projet. En plus des percussions, ils ont donné de la voix.

Les enfants voulaient faire passer un message : " Les guerres, cela n’apporte rien, c’est mieux la paix ", s’exclame un jeune garçon. Son camarade enchaîne : " Il y a des enfants qui sont obligés de faire la guerre et on ne veut plus ça ".

Toutes les écoles de l'entité d'Ath (tous réseaux confondus) ont répété pendant plusieurs semaines afin d’être prêts ce lundi matin. Xavier Simon est un musicien hainuyer, il est passé dans les écoles participantes pour répéter les chansons que des enfants avaient eux-mêmes écrites. " On a été dans chaque école pour répéter au moins une fois, raconte celui qui est également chanteur du groupe Skarbone 14.

"Un enregistrement de la chanson avait été fait pour que chaque groupe puisse répéter dans son école. Cela s’est fait quasi naturellement et l’imaginaire des enfants pour ça est magique ". Pourtant au départ, le pari était osé : faire chanter 2000 enfants en même temps, ce n’est pas si facile. " Quand on m’a vendu ce projet, je me suis dit que c’était ambitieux, explique Xavier Simon. Je me suis demandé si on allait s’en sortir. Et là en voyant le résultat, j’ai la banane ! ".

Grâce à ces chansons, les professeurs ont pu installer un débat dans la classe autour du thème de la paix. " Tous les jours, ils entendent et ils voient des images de violence, explique Maryse Lambote, institutrice à l'école communale de Ath. Je crois que des événements tels que celui-ci peuvent les marquer, même s’il y a des disputes tous les jours dans la cour de récréation. Mais, par après, on peut faire le point et se dire qu’on ne va pas recommencer ".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir