Arrestations à la Bourse: le conseil communal de Bruxelles promet d'être animé

Le bourgmestre bruxellois, le socialiste Yvan Mayeur.
Le bourgmestre bruxellois, le socialiste Yvan Mayeur. - © THIERRY ROGE - BELGA

Les rassemblements du 27 mars et du 2 avril devant La Bourse ont été gérées de manière bien différentes. L'opposition à la Ville de Bruxelles a donc bien l'intention de demander quelques explications au bourgmestre sur l'organisation et le déroulement de ces deux événements.

Quelles étaient les consignes exactes données à la police ces deux jours-là ? Les 350 hooligans du 27 mars avaient pu monter dans un train à Vilvorde, mais pourquoi les a-t-on laissé se rassembler devant La Bourse ?

Six jours plus tard, une centaine de personnes seront arrêtées au même endroit, dont le président de la Ligue des Droits de l’Homme. Était-ce bien nécessaire ? Dans ces deux cas, le bourgmestre Yvan Mayeur a pointé des responsabilités ailleurs. Le ministre de l’Intérieur aurait dû retenir les manifestants à Vilvorde, le 27 mars.

La police de Bruxelles aurait fait de l’excès de zèle le 2 avril en arrêtant en masse des militants de gauche ou d’extrême-gauche. Mais ces explications n’ont pas convaincu tout le monde.

Ce lundi, l’opposition va tenter d’y voir clair. On le sait, les rapports sont tendus depuis longtemps entre Yvan Mayeur et sa police. Ces tensions ont-elles entraîné la confusion dans la gestion des rassemblements ? Cette question au centre des débats ce lundi après-midi au conseil communal. Un conseil auquel s’inviteront des policiers furieux de se sentir mis en cause par le bourgmestre de Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK