Arnaque sur Airbnb: un couple de Tournaisiens perd 3000 euros

Noël vire au cauchemar pour une famille tournaisienne. Anne-Sophie et son mari imaginaient passer la fin de l’année en famille à New-York. Il n’en sera finalement rien. En cause, une arnaque sur le site Airbnb dont ils ont été victimes.

Le couple n’avait jamais utilisé le site web qui met en relation les particuliers et les propriétaires de logements. "Mais avec les enfants, on trouvait que c’était la meilleure solution, glisse Anne-Sophie. C’était plus convivial. Cela nous permettait de louer un appartement, sans devoir composer avec les contraintes de l’hôtel. "

Anne-Sophie et son mari ont donc cherché leur location sur Airbnb. Et ils sont très rapidement tombés sur une annonce intéressante. "Nous avons commencé à échanger avec le propriétaire. Il nous a demandé des informations personnelles. Mais, comme nous n’étions jamais passés par ce site, nous pensions que c’était la procédure habituelle. Ce n’est que lorsque nous avons tapé l’adresse du logement dans notre moteur de recherche que nous avons constaté que les photos sur le site ne correspondaient pas…"

"La propriétaire fait tout pour nous mettre en confiance"

Le couple ne va pas plus loin et recommence ses recherches. Il tombe alors sous le charme d’un second appartement. Le logement a tout pour plaire : il est beau, spacieux et situé idéalement à Manhattan. Et l’annonce ne leur paraît pas suspecte…

S’en suit un nouvel échange d’emails. En dehors de la plateforme Airbnb. "La propriétaire fait tout pour nous mettre en confiance. Elle explique que l’on pourra changer la disposition des lits en fonction de nos besoins. Elle ajoute qu’elle nous donnera un numéro de téléphone où il sera possible de la joindre…"

Pour régler son séjour, le couple reçoit une facture de 3000€. L’argent est à verser sur un compte bancaire... en Italie. "Ça nous a mis en alerte, reconnaît Anne-Sophie. Mais, encore une fois, comme nous ne sommes pas des habitués d’Airbnb, nous avons laissé couler les choses. D’autant que cette facture utilisait parfaitement la charte graphique d’Airbnb. Des liens renvoyaient aux comptes Twitter et Facebook de la plateforme et même à l’itinéraire pour rejoindre l’appartement."

Airbnb dit que c’est de notre faute, que nous ne devions pas faire confiance...

2 images
Voici la facture reçue par les victimes. © D.R.

Anne-Sophie et son mari effectuent le virement de 3000€. Ils reprennent ensuite contact avec le propriétaire de l’appartement. Mais leurs emails restent cette fois lettre morte.

Prenant conscience qu’ils ont été victimes d’une supercherie, les Tournaisiens tentent de prendre contact avec le site Airbnb. Après avoir insisté, ils reçoivent un coup de fil du service clientèle d’Airbnb. "Mais Airbnb ne veut rien savoir, déplore Anne-Sophie, ils disent que c’est de notre faute, que nous ne devions pas faire confiance… En compensation, on nous propose juste une réduction de 150€ sur notre prochain séjour réservé sur la plateforme."

Récupérer l'argent ? "Difficile"

Anne-Sophie a déposé plainte à la police, contre Airbnb et contre l’auteur de l’annonce. Une annonce qui a bien sûr disparu de la toile, depuis lors. A-t-elle une chance de récupérer l'argent ? Rien n’est moins sûr. "Les arnaqueurs mettent énormément de barrières entre eux et la victime. C'est donc très difficile de les retrouver. En fonction du préjudice, les autorités font la balance en termes de moyens à engager pour accéder aux auteurs qui sont parfois bien loin ", conclut Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la police fédérale.

Si vous avez été victime d'une arnaque sur le web, il existe un site internet pour la signaler: pointdecontact.belgique.be. Lisez aussi notre article: Quelques conseils pour éviter de se faire arnaquer sur Airbnb.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK