Apprendre les premiers soins à l'école: une idée à creuser à quelques semaines des jours blancs

Apprendre les gestes qui sauvent: un "apprentissage élémentaire" affirme le Dr Vallot (photo prétexte)
Apprendre les gestes qui sauvent: un "apprentissage élémentaire" affirme le Dr Vallot (photo prétexte) - © Flickr - Army Medicine

C'est une idée qui mériterait sans doute d'être creusée: enseigner aux élèves de rhéto les gestes qui sauvent, les premiers soins, la façon de réagir s'ils sont un jour confrontés malaise d'une personne. Hier, un médecin du CHwapi est allé enseigner ces gestes essentiels dans une école de Tournai, l'Athénée Jules Bara, dans la classe de sa fille. Le Dr Frédéric Vallot explique qu'il y a un intérêt manifeste de la part des élèves "qui vont entrer dans la vie active".

Muni d'un mannequin couché sur le sol, il a enseigné aux élèves comment pratiquer un massage cardiaque, effectuer du bouche à bouche. Les élèves ont souhaité poursuivre la conversation en abordant d'autres situations d'urgence, comme le type de soins à prodiguer en urgence en cas de brûlure par exemple.

"C'est un début mais j'espère que ça va intéresser d'autres écoles, suggère le Dr Vallot, coordinateur de la médecine aigüe au CHwapi. C'est un enseignement de base, mais, comme il n'y a pas d'obligation légale en ce sens, on ne peut pas s'imposer. Mais nous attendons les demandes".

Le médecin, qui prodigue ses conseils de façon bénévole, espère que d'autres écoles feront appel à lui pour étendre l'expérience. Une proposition qui ne saurait rester lettre morte à quelques semaines des jours blancs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir