Antoing, ville la plus sûre de Belgique en cas de catastrophe nucléaire

Antoing serait la seule commune belge dont les habitants ne devraient pas recevoir de comprimé d'iode en cas de catastrophe nucléaire.
Antoing serait la seule commune belge dont les habitants ne devraient pas recevoir de comprimé d'iode en cas de catastrophe nucléaire. - © Google Maps

Antoing serait en effet la seule commune dont les habitants ne devraient pas recevoir de comprimé d'iode en cas de catastrophe nucléaire, affirme De Standaard.

Le quotidien flamand se base sur les recommandations de l'Agence fédérale pour le contrôle nucléaire, qui veut élargir le périmètre des personnes à risque à 100 km autour de chaque centrale nucléaire.

Et si vous prenez une carte, et que vous tracez des cercles autour des centrales nucléaires… qu'elles soient en Belgique mais aussi en France, aux Pays-Bas, vous allez voir que toute la Belgique est en fait "à risque". De Coxyde à Malmedy, en passant par Braine-le-Comte, Wavre ou Bastogne…Toute la Belgique est à moins de 100 km d'une centrale. Toute la Belgique sauf Antoing.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK