Amnesty International Belgique censuré par Facebook pour un événement à Charleroi

L’ONG qui défend les droits humains organise un événement consacré aux migrations le 18 février prochain à Charleroi. Et sur la page Facebook qui y est consacrée, les organisateurs ont partagé des photos d’une artiste carolo sur lesquelles apparaissent des tétons.

Ces photos ont rapidement été retirées par le réseau social. Chez Amnesty, on dénonce une entrave à la liberté d’expression. Mais aussi un manque de réaction de Facebook lorsqu’il s’agit de propos racistes ou incitant à la haine.

Pour Maxim Hastir, militant Amnesty à Charleroi, “Nous ça nous interpelle, au Centre Amnesty International et moi en tant que militant, parce que c’est une atteinte à la liberté d’expression. Juger qu’un téton ou une paire de fesses, c’est forcément obscène, forcément pornographique, forcément érotique, c’est purement arbitraire. Facebook n’est pas neutre. Facebook n’est pas objectif. Il y a aussi des algorithmes qui contrôlent ce qu’on partage. Alors, pour réagir, on propose à tous les artistes que cela intéresse de détourner une œuvre d’art connue et de la détourner de façon risible. De sorte évidemment à déjouer les algorithmes de Facebook pour qu’elle ne soit pas censurée et en même temps pour tourner en dérision cette censure."

L’évènement d'Amnesty consacré aux migrations aura lieu le 18 février prochain, au Skatepark de Charleroi. L’endroit se trouve à l’emplacement de l’ancien bowling du Palais des Expositions, rue de l’Ancre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK