Alors qu'il y a 52 cas de covid-19 chez les détenus, un test massif de dépistage est réalisé à Jamioulx

Un testing massif du covid-19 est organisé ce vendredi à la prison de Jamioulx où la situation reste toujours compliquée comme dans toutes les prisons de Belgique. L’objectif est d’arriver tout simplement à mieux gérer la vie de l’établissement pénitentiaire au quotidien. Détenus comme gardiens en sont persuadés et, surtout, réclament depuis longtemps ce test simultané.

Valérie Callebaut, la porte-parole de l’administration pénitentiaire, explique le processus : "Il a été décidé, en concertation avec l’AVIQ, de réaliser un testing des détenus et de l’ensemble du personnel ce vendredi. Cela concerne environ 180 agents et environ 350 détenus. L’importance effectivement est d’avoir un testing et, sur base objective, de prendre les mesures adéquates. Actuellement, à la prison de Jamioulx, il reste deux sections en quarantaine préventive. Donc il est important d’analyser dans le but de voir quelles sont les mesures qui sont à prendre pour être le plus safe possible et que la contamination soit vraiment gérée."


Ce test arrive alors que plusieurs quartiers de la prison sont toujours en quarantaine car une cinquantaine de détenus sont positifs. Aucun d’entre eux n’a dû être hospitalisé mais ce test permettra d’encore mieux gérer l’épidémie et les quarantaines qui s’imposent.

Vaccination en prison: JT 19/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK