Aller à l'école à vélo: bon pour la planète mais pas pour le cœur de certains parents

Louise va tous les jours depuis 6 ans à l'école à vélo
2 images
Louise va tous les jours depuis 6 ans à l'école à vélo - © RTBF-Montero

Jeudi, nouvelle journée de mobilisation des jeunes pour le climat

Les jeunes, vous faites quoi pour le climat? 

Mais que font les jeunes concrètement pour le climat? C'est une question qui revient régulièrement. 

A l'Institut Saint-André à Tournai, le projet pédagogique est tourné vers demain. Le potager alimente la cantine. Le tri est poussé à son maximum. Le vélo revient à la mode aussi. Les classes vertes s'organisent sur deux roues, des parkings spéciaux existent. Le sous-directeur, Pascal Mol qui grâce à sa directrice s'occupe essentiellement des questions environnementales à l'école, apprécie que certains élèves se déplacent à vélo. "Je salue les courageux qui le font. Je crois très fort en la valeur de l'exemple. C'est très important dans une école. Je sais qu'on ne peut pas demander ça à tout le monde mais ces élèves-là nous montre que malgré les températures très basses en ce moment, c'est possible de venir à vélo à l'école."

Et la sécurité, qui s'en occupe? 

Malgré tout ce qui est mis en place à l'intérieur de l'institut Saint-André, la voiture reste le moyen de transport privilégié des parents. Une maman nous dit pourquoi : "J'aimerais évidemment que mon fils aille à l'école à vélo. Mais de la maison à l'école, les routes sont trop dangereuses. C'est trop risqué". Un argument que le sous-directeur Pascal Mol comprend tout à fait. Il a d'ailleurs décidé d'aller interpeller le monde politique. "Pour avoir des pistes cyclables et des routes sécurisées, c'est la seule manière de faire. On va faire un état des lieux de l'ensemble des problèmes. Le monde politique pourra ainsi travailler sur une base concrète. Mais c'est inévitablement un long processus."

On a suivi Louise... Elle va à l'école à vélo tous les jours depuis 6 ans. Ecoutez notre reportage : 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK