Aiseau: comme ailleurs, le nombre des élèves va être déterminant pour l'école du Futur Simple

Aiseau: comme ailleurs, le nombre des élèves va être déterminant pour l’école du futur Simple
2 images
Aiseau: comme ailleurs, le nombre des élèves va être déterminant pour l’école du futur Simple - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Dans bon nombre de communes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, on fait les comptes dans les écoles pour, parfois, pouvoir maintenir l’activité ou l’existence d’une classe en plus tout simplement.

A Oignies (Aiseau), il manque 2 élèves dans la classe de maternelle de l’école du Futur Simple pour ne pas devoir se séparer d'une institutrice. La règle, c'est d'avoir 26 élèves au moins par classe d'ici au 30 septembre. Une règle qui pose problème à de nombreuses petites écoles. Comme le confie Katian Lambot, le directeur de l'école d’Oignies: "Le problème est général. Il suffit de regarder les réseaux sociaux. Il y a beaucoup d’appels, beaucoup d’écoles de villages qui se battent. C’est là que les parents doivent se dire que si ces écoles de villages se battent avec leurs enseignants et leurs directions, c’est qu’il y a quand même quelque chose dans ces écoles de villages. Moi je peux vous le dire ouvertement même si je ne peux pas vous livrer les chiffres précis: nos élèves de sixième année de nos écoles de villages passent leur CEB chaque année, leur certificat d’études de base, leur premier diplôme, et ils sont toujours largement au-dessus de la moyenne nationale. Ca je peux vous le dire ! "

Le 19 septembre en soirée, le directeur de cette école sera fixé sur le personnel qui y officiera durant cette nouvelle année scolaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir