Accident mortel avec délit de fuite à Hornu: un homme s'est rendu à la Police

Julien Wuillot avait été fauché par une voiture dans la nuit de vendredi à samedi en face de son domicile sur la route de Mons à Boussu.
Julien Wuillot avait été fauché par une voiture dans la nuit de vendredi à samedi en face de son domicile sur la route de Mons à Boussu. - © Google maps

Dans la nuit de vendredi à samedi, un piéton a été mortellement fauché à la rue de Mons à Boussu. La victime, Julien Wuillot, n'avait que 23 ans. L'accident s'est produit vers 3h du matin en face de son domicile où il passait la soirée en famille. Le jeune homme a été projetée à 45 mètres et tué sur le coup. Le véhicule qui l'avait renversé, une camionnette de couleur grise, avait pris la fuite.

La zone de Police Boraine a retrouvé ce Mercedes Vito incendié samedi matin et un homme a été interpellé un peu plus tard. Il s'est rendu samedi soir aux autorités. Il s'agit d'un homme originaire de la région. Il est connu de la justice et ne dispose pas de permis de conduire.

L'individu présentait des traces de brûlure sur les bras. Il reconnaît avoir été présent dans le véhicule qui appartient à sa compagne mais nie avoir été le conducteur.

Ses explications sont toutefois jugées fantaisistes par le Parquet de Mons.  Dimanche un dossier a été mis à l'instruction du chef d'homicide involontaire avec comme circonstances aggravantes que la mort est la conséquence de l'accident et qu'il y a délit de fuite. L'homme intercepté n'a cependant pas encore pu être entendu par un juge d'instruction.  Gravement brûlé, il se trouve actuellement à l'hôpital de Neder-Over-Heembeek où il devra être soigné durant plusieurs semaines.

Le Parquet de Mons précise que l'accident s'est produit dans une zone bien éclairée où la vitesse est limitée à 50 Km/h. Une vitesse que le Mercedes Vito ne respectait pas au moment du choc.

La peine pour ce type de faits oscille entre 3 mois et 5 ans de prison.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK