A Rêves, les pommes sont abondantes et les pressoirs tournent à plein régime

L’année 2020 ne s’est pas, jusqu’à présent, vraiment révélée très positive. Pourtant elle est quand même une bonne année pour la récolte des pommes. Et la plupart des propriétaires de vergers n’hésitent pas à conduire leur production vers des pressoirs un peu partout en Wallonie. Mais il faut souvent prendre patience et faire la file.

A Rêves, dans la commune des Bons Villers, Ria Lebrun presse des pommes en famille et elle confirme que cette année est plutôt exceptionnelle : "Comme l’année passée, on n’avait presque rien eu, les arbres ont eu le temps de se reposer et, donc, ils donnent d’autant plus de fruits cette année. C’est une période très dure et très stressante pour nous parce qu’on essaie de faire plaisir au maximum et que tout le monde n’est quand même pas content. On propose deux conditionnements : le cubi ou la bouteille. Alors, chacun a sa préférence mais, quand on va vers le Brabant Wallon, on maintient plus l’effet bouteille. Il leur faut leur étiquette, ils habillent la bouteille, ils la personnalisent… Et, comme ils ont des quantités, ils peuvent se le permettre. Pour une installation comme celle dont on dispose, on doit tourner vers les 100.000 litres de jus. Sans quoi ce n’est pas rentable. Mais cette année-ci, on va y être."


On l’aura compris : Ria est réellement passionnée par ses activités à la Ferme Pressoir de l’Estangue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK