A Charleroi, les terrasses se déconfinent au rythme de la culture

L’hiver a semblé bien long au pays noir. Avec des cafés, des bars et des restaurants fermés depuis sept mois, les Carolos ont broyé du noir… Privés de leur carnaval, ils ont quand même pu esquisser quelques pas de danse au rythme des chants entraînants de la Wallomobile.

Après avoir hiberné, la culture se déconfine progressivement. Ce samedi 8 mai, à l’occasion de la réouverture des terrasses, les acteurs culturels carolos se sont retroussé les manches pour vous concocter un déconfinement haut en couleur.

7 images
Isaballe Cohart: "L’Horeca et la culture partagent un objectif commun : donner du plaisir aux gens" © Olivier Bourgi

Qu’il pleuve, qu’il grêle ou qu’il vente, ce sera la fièsse ce week-end sur les terrasses de Charleroi !

"L’Horeca et la culture partagent un objectif commun : donner du plaisir aux gens", précise Isabelle Cohart, propriétaire des cafés La cuve à bière et Le chapeau. Egalement présidente de l’asbl Ma ville, mes commerces qui représente l’Horeca carolo, Isabelle Cohart attend ce 8 mai comme une petite fille attend l’arrivée de Saint-Nicolas. "C’est un sentiment difficile à décrire", confie la patronne avec émotion. "Au-delà de l’aspect financier, je suis surtout impatiente de retrouver les gens."

Même émotion du côté de la culture : "L’Eden n’imaginait pas fêter ce début de liberté retrouvée sans l’Horeca", lance Fabrice Laurent, directeur du centre culturel de Charleroi. "Manger un bout avant une pièce de théâtre, boire un verre après un concert, partager un goûter après un spectacle, la culture et l’Horeca relèvent d’une même expérience de sociabilité", précise le directeur de l’Eden.

C’est donc tout naturellement que les équipes du centre culturel ont mobilisé les forces vives de la ville pour concocter un programme de choc et exploiter au mieux des assouplissements offerts à la culture dans le cadre du plan "Plein air".

« Fête du bruit » sur les terrasses et dans les rues du centre-ville

7 images
A Charleroi, les terrasses se déconfinent au rythme de la culture © Pauline Beugnies
A Charleroi, les terrasses se déconfinent au rythme de la culture © Christophe Vandercam
A Charleroi, les terrasses se déconfinent au rythme de la culture © Christophe Vandercam

Ce samedi 8 mai, on nous promet une journée "jubilatoire, solidaire et festive ponctuée d’interventions artistiques surprenantes". L’idée ? "Offrir des surprises culturelles aux Carolos qui s’attableront sur les terrasses", s’enthousiasme Fabrice Laurent. "On ne donne pas de programme précis, ni d’horaire pour éviter les attroupements et rester dans le cadre des mesures sanitaires."

Sont prévus dès 10h30 et jusqu’à 20 heures : fanfares, concerts, DJ set, lectures loufoques, cours d’aérobic décalés, happenings et performances en tout genre. Sans oublier la Wallomobile qui sera évidemment de sortie avec ses incontournables chants en Wallon qui vous trotteront dans la tête pendant plusieurs jours.

A partir de 13 heures, une parade Bollywood déambulera dans les rues de la Ville Basse. Le clou du spectacle est prévu à 17h30 Place de la Digue avec le come-back des plus déjantés musiciens du royaume : les inénarrables Spagguetta Orghasmmond.

Pouvoir rémunérer des artistes, c’est un plaisir !

"Le but, c’est de voir des sourires sur les têtes des gens et surtout de payer les artistes pour leurs prestations", explique Romain Voisin, coordinateur du Vecteur. "Ce qui me rend heureux moi, c’est de pouvoir offrir un espace de démonstration aux artistes qui, rappelons-le, ne sont payés que pour leur prestation finale et pas pour tout le travail de préparation qu’il y a derrière", ajoute-t-il.

Quentin Dujardin, l’icône de la résistance culturelle à La Ruche

7 images
Quentin Dujardin, le guitariste résistant sera au Théâtre La Ruche © Eric Danhier

Il est devenu, un peu malgré lui, l’icône de la résistance culturelle en donnant un concert dans une église pour dénoncer l’absurdité des mesures COVID. Quentin Dujardin va inaugurer la réouverture du théâtre royal La Ruche ce samedi 8 mai. " Son amour pour le jazz, la musique classique, le flamenco, le blues ou encore les musiques du monde nourrissent en lui des mélodies envoûtantes qui accrochent définitivement tous les publics ", explique Eladia Cerrato, directrice de La Ruche.

Le concert du compositeur guitariste se jouera en terrasse et à table à 20 heures. L’ouverture des portes est fixée à 19h30. Si vous voulez y assister, n'oubliez pas votre doudoune et surtout ne pas tardez pas à réserver.

Dimanche : une balade exploratoire pour un bon décrassage

7 images
La boucle noire vous emmènera à Roux © Tous droits réservés

Après un samedi arrosé, rien de tel qu’une balade exploratoire pour terminer le week-end en beauté. L’occasion de découvrir les trésors cachés de Roux : le Canal Charleroi-Bruxelles et sa passerelle, le versant ouest de la vallée du Piéton et ses prairies pentues aux animaux hétéroclites, les sentiers et ruelles qui épousent le relief et des vues panoramiques. Enfilez de bonnes chaussures, prévoyez à manger et à boire, des vêtements de circonstance et votre masque.

Pas de doutes, les idées noires ont bel et bien brûlé avec le corbeau. La fièsse est de retour et on n’oublie pas nos fidèles compagnons : le masque et le gel hydroalcoolique.

Sur le même sujet: JT 05/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK