A Binche, les Pourbaix ont repris la confection des masques de gilles après l'incendie

Les masques seront prêts pour le mardi-gras binchois
4 images
Les masques seront prêts pour le mardi-gras binchois - © rtbf.be - Mathieu Van Winckel

La famille Pourbaix est la seule à préparer les célèbres masques en cire des gilles de Binche. Or, le stock de 400 masques et le matériel pour les fabriquer ont disparu dans un incendie à la fin du mois d’octobre. Il faut donc tout recommencer et le temps presse.

Dans l’atelier de remplacement situé en plein centre de Binche, père et fils travaillent jour et nuit pour rattraper leur retard

Christophe ne quitte ainsi plus l'atelier de son père: 10 m² pleins comme un œuf avec des outils dans tous les sens et plus beaucoup de place pour se faufiler: "On n’a pas de place. On ne sait pas travailler à deux. On fait ce qu’on peut avec les moyens qu’on a. Mon père commence à 04h00 du matin et moi je commence plus tard. On fait des grosses journées."

Ça volait du deuxième étage...

La nuit de l'incendie, Christophe se souvient de l'intervention des pompiers qui ont vidé l'ancien atelier en flammes: "Ca volait du deuxième étage. Les moules ont volé du deuxième étage. Les moules en aluminium. Donc là on a su récupérer les moules femelles qui étaient déformés mais qu’on a pu remettre en forme en retaillant un peu dedans, en tapant au marteau et en ponçant. La presse a été récupérée à 80%. Alors ont été perdus tous les ciseaux, les couteaux, les emporte-pièces, les pochoirs, les supports, beaucoup, beaucoup."

Depuis que le travail a repris, 150 masques sont presque prêts car il faut encore les peindre et pour le 13 février, date du mardi-gras, 400 masques doivent être terminés. Christophe est sûr qu’ils le seront: "Le gille est un personnage masqué. Le mouchoir de cou, la barrette, son embonpoint fait qu’il est masqué. Le masque est la partie finale du personnage du gille. Si on enlève son masque, il perd un peu tout son panache, son aura et son but final."

La famille Pourbaix a donc encore moins de deux mois pour terminer son travail. Mais les festivités binchoises seront déjà amorcées d'ici une vingtaine de jours puisque, le 31 décembre, aura lieu la première répétition de batterie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK