A 19 ans, le jeune rappeur tournaisien Youssef Swatt's sort son premier album

Le Tournaisien Youssef Swatt's, espoir du rap belge, sort son premier album.
Le Tournaisien Youssef Swatt's, espoir du rap belge, sort son premier album. - © Denis Vanderbrugge

Dans une scène rap belge en pleine bourre, il fait partie des jeunes espoirs. Youssef Swatt's n'a que 19 ans, et pourtant, à Tournai, cela fait déjà plusieurs années qu'il fait parler de lui. Surdoué de l'écriture, il sort ce vendredi son tout premier album "Vers l'infini et au-delà". Un opus de quinze titres, résultat de plusieurs années de travail. 

Car Youssef est du genre précoce. Le rap, il s'y est mis à 13 ans. "J'ai commencé dans l'atelier écriture de la maison de jeunes, explique-t-il. D'abord en écrivant des nouvelles et même un petit roman. Puis, comme j'ai toujours été un grand fan de rap, c'était logique que je me lance."

"La ville de Tournai est inspirante"

Swatt's fait preuve d'emblée d'un sens évident de la formule. Dès le début, même s'il est encore très jeune, Youssef parvient à manier les mots. Une aisance qui lui vient de son goût pour la lecture et l'écriture. "C'est un professeur de Français de l'Athénée Bara qui m'a dit qu'il fallait que j'écrive, se souvient-il. Je me suis dit qu'il avait peut-être raison. Quand je suis rentré chez moi, j'ai suivi ses conseils. Et je ne me suis plus jamais arrêté."

Son talent, Youssef le traduit dans des textes parfois autobiographiques. Dans son rap, il raconte ses révoltes, son histoire et sa ville. Une ville de Tournai comme source d'inspiration. "Tournai est très inspirante. Cette ville, elle m'a porté quand j'ai commencé le rap. C'était à la place Saint-Pierre, sur les quais, au pied de la cathédrale et du beffroi. A Tournai, on a un potentiel de fous. Il y a une jeunesse qui brille avec des projets à mettre en place", souligne l'artiste.

Un rap éducatif

Youssef Swatt's se revendique d'un rap éducatif. "Ce rap que j'écoutais lorsque je me sentais pas à ma place à l'école. Il me disait de continuer, de ne rien lâcher jusqu'au diplôme", reprend-il. "C'est grâce au rap que je suis resté à l'école." Ce message, le rappeur tournaisien entend aujourd'hui le faire passer aux plus jeunes. Et peut-être encourager d'autres à prendre la plume.

"Vers l'infini et au-delà", c'est le fruit d'une longue attente. Il a fallu 3 ans à Swatt's pour accoucher de son premier opus. "Quand on a lancé l'idée d'un album, je n'avais rien, justifie-t-il. Je n'avais pas d'argent, raison pour laquelle on a lancé un financement participatif. J'avais peu de textes aussi."

Cet album 15 titres, Youssef ira maintenant le défendre sur scène. En Belgique mais aussi en France et en Suisse. En juillet prochain, Swatt's foulera notamment la scène du festival de Dour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir