Uplace: la proposition de Hans Bonte est "malavisée", selon le bourgmestre de Machelen

Le bourgmestre de Machelen, Jean-Pierre De Groef, a rejeté vendredi la proposition formulée par son homologue de Vilvorde, Hans Bonte (sp.a lui aussi), d'ériger une "forêt récréative" à l'emplacement du défunt projet de complexe commercial Uplace.

"C'est une proposition malavisée qui est trop folle pour être qualifiée", a-t-il affirmé à l'agence Belga.

"Cette proposition pour ce site situé à un emplacement très stratégique dans le centre du pays ne contient que de peu de sens de la réalité, rien que pour des raisons financières", a ajouté M. De Groef.

Selon lui, le gouvernement flamand pourrait être contraint dans un tel cas de payer des dommages et intérêts au promoteur du projet Uplace. Sans compter le coût de l'achat du terrain et de la création de la forêt, a poursuivi le bourgmestre de Machelen.

Il s'est dit plutôt partisan de l'installation sur le site d'une activité économique offrant une solution au taux de chômage important qui prévaut parmi les personnes moins qualifiées, en vantant les mérites du projet Uplace à cet égard.

Le Conseil d'Etat a annulé vendredi dernier le plan régional d'exécution spatiale pour le complexe Uplace projeté à Machelen (Brabant flamand). La Haute juridiction estime que les plans d'aménagement n'engendreraient pas une réduction mais bien une "augmentation substantielle" de la surface commerciale autorisée dans la zone Uplace (au nord de Bruxelles). Le projet de "centre d'expérience" semble dès lors tué dans l'œuf.

Le ministre-président flamand, Geert Bourgeois (N-VA), avait annoncé la semaine dernière qu'il discuterait avec les bourgmestres de Vilvorde et Machelen de l'avenir du site.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK